Extraits gratuits - Littérature argentine Gallimard

, , , ,

À propos

À l'occasion du Salon du Livre de Paris 2014, découvrez les premiers chapitres de 15 romans argentins publiés aux Éditions Gallimard:

Silvia Baron Supervielle (Le pont international, Lettres à des photographies);
Laura Alcoba (Jardin blanc, Les passagers de l'Anna C., Le bleu des abeilles);
Julio Cortázar (Marelle - édition interactive, Cronopes et Fameux, Les armes secrètes, Nous l'aimons tant, Glenda, Pages inespérées, Un Certain Lucas);
Tomás Eloy Martínez (Purgatoire);
Ricardo Piglia (Cible nocturne, Pour Ida Brown).

Vous pouvez accéder directement à chaque extrait et aux biographies des auteurs par la table des matières ou lire les extraits à la suite.
Tous ces livres numériques sont disponibles chez votre libraire.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    3260050877381

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    500 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    10 567 Ko

  • Distributeur

    Gallimard

  • Diffuseur

    Gallimard

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

Julio Cortázar

Figure majeure de la littérature latino-
américaine, Julio Cortazar (1914-1984)
vécut à paris à partir de 1951. Il est l'auteur
de nombreux recueils de nouvelles (
Bestiaire, Les Armes secrètes ) et de
romans ( Marelle, Livre de Manuel ). Écrit
en 1950, L'Examen est le premier grand
roman de Julio Cortazar, et il n'en décida la
publication que peu de temps avant sa mort.

Ricardo Piglia

Ricardo Piglia est né en 1940 dans la province de Buenos Aires. D'abord auteur de nouvelles avec l'Invasion (1967), il est dès son premier roman, Respiration artificielle, reconnu comme une figure majeure de la littérature argentine contemporaine. Couronnée par de nombreux prix, son ½uvre est déjà largement traduite. La Ville absente est paru pour la première fois en français aux éditions Zulma en septembre 2009.

Ricardo Piglia reçoit le prix Casa de Américas dès la publication de son premier recueil de nouvelles La invasión (1967), qui sera repris et complété en 2006. Suivent d'autres nouvelles avec Faux nom (1975), mais c'est avec son roman Respiration artificielle (1980, André Dimanche, 2000) qu'il devient une figure majeure de la nouvelle littérature argentine. Il travaille à la même époque à la Ville absente qui ne verra le jour qu'en 1992 et à partir duquel il élabore un livret d'opéra mis en musique par Gerardo Gandini. Il revient à la nouvelle avec Prison perpétuelle (1988) et Contes moraux (1995) avant de publier un nouveau roman, Argent brûlé (1997, récompensé par le Prix Planeta, André Dimanche 2001), porté au cinéma en 2001, sous le titre Vies brûlées, par Marcelo Piñeyro et à paraître chez Zulma, dans une nouvelle traduction.
Il a aussi publié Critique et fiction (1986), livre d'entretiens, Une rencontre à Saint-Nazaire (Meet, 1989), plusieurs essais, l'Argentine en morceaux (1993), Formes brèves (prix Bartolomé March de la critique), un Dictionnaire du roman de Macedonio Fernández (2000) et le Dernier lecteur (2005, Bourgois, 2008), où il mêle l'essai et l'autobiographie littéraire. L'ensemble de son ½uvre a été récompensé par le Prix Iberoamericano de las letras « José Donoso » en 2006 et par le Prix Roger Caillois en 2008.

Tomás Eloy Martínez

Né en 1934, Tomás Eloy Martínez est notamment l'auteur de deux romans considérés comme des classiques de la littérature argentine contemporaine : Santa Evita et Le Roman de Perón. Installé aux États-Unis, il a enseigné à l'Université du Maryland, puis a dirigé le programme d'études latino-américaines de l'Université Rutgers, où il a enseigné de 1995 jusqu'à sa mort, survenue à Buenos Aires, en janvier 2010.

Silvia Baron Supervielle

Silvia Baron Supervielle est née à Buenos Aires, où elle commence à écrire en espagnol. En 1961, elle arrive à Paris. Après quelques années de silence, elle reprend ses écrits en français. Elle aime à se dire un écrivain du Rio de la Plata converti à la langue française. Elle a publié une quinzaine de titres - poèmes, essais ou récits - chez différents éditeurs, et a traduit notamment Borges, Silvina Ocampo, Arnaldo Colveyra vers le français, et Marguerite Yourcenar vers l'espagnol.

Laura Alcoba

  • Naissance : 1-1-1968
  • Age : 53 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Laura Alcoba vit à Paris. Elle est maître de conférences à l'Université de Paris X-Nanterre où elle enseigne la littérature espagnole classique et anime un atelier de traduction des textes du « Siècle d'or ». Manèges est son premier roman.

empty