Les intrigantes t.3 ; jalouses

À propos

De retour à Paris, Rouge subit les foudres et la rancune tenace de Claude de Chinelle. La voilà jetée en pâture à ce que la capitale compte de plus vil, affublée d'une tenue aussi extravagante qu'indécente. Pour pouvoir obtenir une nuit en sa compagnie, tous se sont précipités à la mise aux enchères de Rouge improvisée dans le Salon Jaune. Et tous ont perdu face à un homme qui cachait son visage derrière un masque. Qui est donc cet homme mystérieux et richissime que nul n'a jamais vu à la cour ? Chacun donnerait cher pour le savoir. Surtout Philippe de Saint-Agrève et Élise de La Valle : la passion de l'un à l'égard de Rouge n'égale que la jalousie sans bornes de l'autre...

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Jeunesse > Littérature Adolescents > Romans > Sentimental / Girly

  • EAN

    9782012269897

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    240 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    2 458 Ko

  • Lectorat

    à partir de 14 ans

  • Distributeur

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

Christine Féret-Fleury

Christine Féret-Fleury est l'auteur d'une cinquantaine d'ouvrages pour la jeunesse, mais aussi de romans pour les adultes et d'anthologies. Dans la collection Mon Histoire, elle a publié SOS Titanic. " L'époque de la Commune, si proche et si lointaine à la fois de la nôtre, a été l'occasion pour moi de découvertes passionnantes. Les photographies prises de Paris en 1870-1871 sont particulièrement émouvantes car elles nous restituent un passé souvent réduit à quelques lignes dans les manuels d'histoire... Je tiens à remercier Marc Séassau, qui m'a indiqué des sites où consulter d'anciens plans de la capitale et m'a prêté un ouvrage essentiel, Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie, de Maxime Du Camp. Dans un ancien " livre de prix " trouvé dans la bibliothèque de ma grand-mère, Paris sous les obus, j'ai déniché des anecdotes intéressantes, notamment celle du " traître " dont le couteau sentait l'oignon ! Enfin, plusieurs phrases attribuées à Louise Michel dans ce roman sont directement tirées de ses Mémoires (La Commune, histoire et souvenirs). "

empty