La force de conviction (PRIX SILOE 2005)

prix Siloë 2005

À propos

La force de conviction. Nul ne peut vivre sans croyance. Aucune société humaine ne peut survivre sans une conviction minimale qui la maintienne debout. Or, en ce début de millénaire, une violence nouvelle semble avoir envahi le monde. Un peu partout, des fanatismes se déchaînent, des assassins tuent et terrorisent au nom de Dieu. Hier, c'est au nom de l'idéologie qu'ils le faisaient. Une folie paraît s'attacher, décidément, à toutes les croyances. Elle nous fait horreur. Dans le même temps, nous sentons rôder autour de nous le désabusement général. Nous errons entre intolérance et désenchantement, crédulité et cynisme. Quelque chose paraît s'être détraqué dans notre capacité de conviction. Ainsi la grande question devient-elle aujourd'hui celle du croire, et de ses diverses pathologies. Cette question déborde largement le cadre du religieux et de son prétendu " retour ". Ailleurs aussi, des dogmatismes et des cléricalismes menacent, d'autant plus redoutables qu'ils se présentent comme des savoirs. En politique ou en économie, dans la science ou dans la religion, il nous faut réapprendre à distinguer la croyance aveugle de la conviction raisonnable, la pure crédulité de la détermination réfléchie. C'est à cette patiente et minutieuse interrogation que nous invite ce livre : à quoi pouvons-nous croire ? Prix Siloë et Prix humanisme de la Franc-maçonnerie française.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la philosophie

  • EAN

    9782021008036

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    394 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    1 218 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Média Diffusion

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Jean-Claude Guillebaud

Jean-Claude Guillebaud est journaliste, essayiste et écrivain. Durant vingt ans, il a été journaliste de guerre, publiant notamment dans Le Nouvel Observateur, Le Monde et Sud-Ouest. Sa couverture de la guerre du Vietnam lui valut le prix Albert Londres en 1972. Directeur littéraire aux Éditions du Seuil de 1982 à 2010, où il s'occupait plus
particulièrement des publications en sciences humaines, il est maintenant éditeur aux Éditions Les Arènes. Sa notoriété actuelle est due à la publication d'une série de volumes où il analyse diverses facettes de la métamorphose culturelle en cours en Occident, et ce qu'il appelle le « désarroi contemporain ».

empty