Le grain de la voix ; entretiens, 1962-1980

À propos

"... Ce qui se perd dans la transcription, c'est tout simplement le corps - du moins ce corps extérieur (contingent) qui, en situation de dialogue, lance vers un autre corps, tout aussi fragile (ou affolé) que lui, des messages intellectuellement vides, dont la seule fonction est en quelque sorte d'accrocher l'autre (voire au sens prostitutif du terme) et de le maintenir dans son état de partenaire. Transcrite, la parole change évidemment de destinataire, et par là même de sujet, car il n'est pas de sujet sans Autre. Le corps, quoique toujours présent (pas de langage sans corps), cesse de coïncider avec la personne, ou, pour mieux dire encore : la personnalité. L'imaginaire du parleur change d'espace : il ne s'agit plus de demande, d'appel, il ne s'agit plus d'un jeu de contacts ; il s'agit d'installer, de représenter un discontinu articulé, c'est-à-dire, en fait, une argumentation."R.B.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782021069822

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    352 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    440 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Média Diffusion

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Roland Barthes

Né à Cherbourg le 12 novembre 1915
Décédé à Paris le 26 mars 1980
A la suite d'études de lexicologie et de linguistique, Roland Barthes participe en 1934 à la formation du groupe 'défense républicaine anti-fasciste', en réaction aux événements qui ravagent l'Europe. Souffrant d'une faiblesse pulmonaire, il est toutefois réformé en 1939. Il occupe alors successivement plusieurs postes - bibliothécaire à l'Institut français de Bucarest, lecteur à l'université d'Alexandrie, conseiller littéraire aux éditions de l'Arche - et participe également au lancement de plusieurs revues comme Arguments et la Quinzaine littéraire. Essayiste et sémiologue reconnu, il cherche à rompre avec la pensée de Saussure. En tant que directeur d'études à l'EHESS et attaché de recherche en sociologie au CNRS, il approfondit ses analyses du mythe et du signe. Une exposition lui a été consacrée à Paris au centre Pompidou en 2002-2003.

empty