La conversion d'Hermann le juif ; autobiographie, histoire et fiction La conversion d'Hermann le juif ; autobiographie, histoire et fiction
La conversion d'Hermann le juif ; autobiographie, histoire et fiction La conversion d'Hermann le juif ; autobiographie, histoire et fiction
Offrir cet ebook

Les mots clés

Histoire mondiale

La conversion d'Hermann le juif ; autobiographie, histoire et fiction

À propos

Vers le milieu du XIIe siècle, un juif originaire de Cologne, converti au christianisme et devenu prêtre à Cappenberg, en Westphalie, écrit en latin, sous le nom d'"Hermann l'ancien juif", le récit de sa conversion (Opusculum de conversione sua). Cette "autobiographie" est l'une des toutes premières en Occident depuis les célèbres Confessions de saint Augustin. Ce texte singulier divise les historiens, les uns y voyant le "récit vrai" d'un authentique juif converti, les autres une pure "fiction" forgée par des clercs chrétiens. Jean-Claude Schmitt montre que la question est mal posée: ce récit à la première personne est à la fois "vrai" et "fictif", et il est vain de lui chercher un auteur, fût-ce un juif converti. Hermann a bien pu exister et contribuer à la mise par écrit de sa propre histoire, mais l'Opusculum n'en est pas moins une oeuvre collective, peut-être destinée à illustrer le rayonnement de l'abbaye prémontrée de Cappenberg.Plutôt que de se battre sur une question d'attribution, mieux vaut déplacer les questions et interroger le contenu du texte pour en comprendre les significations dans la société et la culture de l'époque. Qu'en est-il alors de l'autobiographie et de la subjectivité, de la fonction des rêves dans les cultures juive et chrétienne, de la légitimité des images religieuses dans un cadre monothéiste, de la conversion individuelle et collective, du nom et de l'identité? Simultanément, l'auteur saisit l'occasion des débats suscités par l'Opusculum pour s'interroger plus fondamentalement sur les manières dont les historiens pensent et écrivent l'histoire.Ainsi, non seulement l'étude de cas est-elle guidée par une ample problématique, mais elle se double tout au long de la démonstration d'une mise en question critique du travail de l'historien, faisant de ce livre une leçon de méthode.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire

  • EAN

    9782021114997

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    384 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    1 259 Ko

  • Distributeur

    Média Diffusion

  • Support principal

    ebook (ePub)

Jean-Claude Schmitt

Jean-Claude Schmitt, né en 1946, est directeur émérite à l'École des hautes études en sciences sociales. Spécialiste de l'anthropologie historique, il a publié aux Éditions Gallimard La raison des gestes dans l'Occident médiéval (Bibliothèque des Histoires, 1990), Les revenants. Les vivants et les morts dans la société médiévale (Bibliothèque des Histoires, 1994), Le corps, les rites, les rêves, le temps. Essais d'anthropologie médiévale (Bibliothèque des Histoires, 2001), Le corps des images. Essais sur la culture visuelle au Moyen Âge (Le Temps des Images, 2002).

empty