Frankenstein ou le Prométhée moderne

Traduction ALAIN MORVAN  - Langue d'origine : ANGLAIS

À propos

Le chef d'oeuvre de Mary Shelley dans une nouvelle traduction d'Alain Morvan. Publié pour la première fois en 1818, Frankenstein ou le Prométhée moderne est considéré par beaucoup comme le premier véritable roman de science-fiction jamais écrit. Porté à l'écran à de nombreuses reprises, il connaît une nouvelle adaptation cinématographique en 2015. "C'est alors qu'à la lueur blafarde et jaunâtre de la lune qui se frayait un chemin au travers des volets, je vis cet être vil - le misérable monstre que j'avais créé. Il soulevait le rideau du lit et avait les yeux - si l'on peut les appeler ainsi - fixés sur moi. Ses mâchoires s'ouvrirent et il bredouilla quelques sons inarticulés, tandis qu'un rictus ridait ses joues. Peut-être dit-il quelque chose, mais je ne l'entendis pas. Il tendit une main comme pour me retenir, mais je m'échappai et descendis précipitamment les escaliers. Je me réfugiai dans la cour de la maison que j'habitais ; j'y demeurai le reste de la nuit, marchant de long en large dans un état d'agitation extrême, écoutant attentivement, percevant et redoutant le moindre son, comme s'il devait annoncer l'approche de ce cadavre démoniaque auquel j'avais si malheureusement donné la vie."

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782072646188

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    330 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    3 358 Ko

  • Distributeur

    Gallimard

  • Support principal

    ebook (ePub)

Mary Wollstonecraft Shelley

1797-1851 Mary Godwin naît à Londres et grandit dans un milieu littéraire et cultivé. Son père, William Godwin est pasteur, devenu athée sous l'influence des philosophes français, auteur de quelques romans et réflexions sur le libéralisme ("Polical Justice" dont se réclamèrent plus tard les théoriciens du socialisme libertaire); sa mère, Mary Wollstonecraft est l'une des premières féministes. En 1792, elle se rend à Paris pour rencontrer les héros de la Révolution, après avoir publié "Défense des Droits de la femme".ÿMary Godwin n'a pas connu sa mère mais, son journal en témoigne, elle en a lu et relu les oeuvres, de même que celles de son père. Elle apprend les langues anciennes, le français et l'italien.ÿElle a moins de 17 ans quand elle rencontre le poète Shelley, déjà marié et père de famille. Mary aura mis deux enfants au monde lorsqu'ils se marieront, en 1816. Dès lors, elle évoluera dans une micro société libertine, auprès de son mari - admirateur des idées sociales de son père - et de Byron. Ses conversations avec ce dernier et la lecture de romans allemands lui inspirent le thème romantique de son premier livre, Frankenstein. Avec ce succès, elle s'inscrit dans le courant fantastique et gothique du siècle, à côté d'Ann Radcliffe (Les Mystères d'Udolpho, 1794), de Gregory Lewis (The Monk, 1775-1818) et de Charles R. Maturin (Melmoth ou l'Homme errant, 1820). Le modèle du genre est The Castle of Otranto de Horace Walpole, publié en 1764.ÿLe récit de Mary Shelley, situé entre deux siècles, fait dialoguer l'esprit rationnel des Lumières avec l'âme romantique et contemplative.

empty