Chaân T.2 ; la caverne des trois soleils

À propos

« Il y a toujours de l'espoir. Prends patience, Chaân. Tu as beaucoup appris en une nuit, même si tu es incapable de dire quoi. Fais confiance à tes visions, à tes rêves, aux moindres signes... tu verras. » Chaân et son amie Lûn sont en quête de nouvelles terres pour y installer le village du Peuple du Lac. Au cours d'un tremblement de terre, Lûn se blesse et les deux jeunes filles sont séparées du reste de la troupe. Désormais livrées à elles-mêmes, parviendront-elles à surmonter les dangers qui les guettent ?

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782081515659

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    931 Ko

  • Lectorat

    à partir de 11 ANS

  • Série

    Chaân

  • Distributeur

    Flammarion

  • Support principal

    ebook (ePub)

Christine Féret-Fleury

Christine Féret-Fleury est l'auteur d'une cinquantaine d'ouvrages pour la jeunesse, mais aussi de romans pour les adultes et d'anthologies. Dans la collection Mon Histoire, elle a publié SOS Titanic. " L'époque de la Commune, si proche et si lointaine à la fois de la nôtre, a été l'occasion pour moi de découvertes passionnantes. Les photographies prises de Paris en 1870-1871 sont particulièrement émouvantes car elles nous restituent un passé souvent réduit à quelques lignes dans les manuels d'histoire... Je tiens à remercier Marc Séassau, qui m'a indiqué des sites où consulter d'anciens plans de la capitale et m'a prêté un ouvrage essentiel, Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie, de Maxime Du Camp. Dans un ancien " livre de prix " trouvé dans la bibliothèque de ma grand-mère, Paris sous les obus, j'ai déniché des anecdotes intéressantes, notamment celle du " traître " dont le couteau sentait l'oignon ! Enfin, plusieurs phrases attribuées à Louise Michel dans ce roman sont directement tirées de ses Mémoires (La Commune, histoire et souvenirs). "

empty