Retour de l'état de guerre

À propos

Le 18 mars 2003, les États-Unis de George Bush fils attaquent l'Irak de Saddam Hussein au cours de l'opération « Liberté en Irak ». Rappelant à priori l'offensive menée en 1991 par George Bush père, l'intervention de 2003 est en fait radicalement différente. Parce qu'elle est entreprise au nom de l'autorité souverain des États-Unis à utiliser la force pour assurer leur propre sécurité nationale, en dehors de toute autorisation de l'ONU et à l'encontre de la volonté de plusieurs alliés, elle réhabilite l'idée de la guerre comme simple continuation de la politique extérieure. Ce faisant, les États-Unis entrouvrent la porte au retour de l'état de guerre. Dario Battistella s'efforce, dans un essai neuf et stimulant, de comprendre les raisons de l'opération « Liberté en Irak », sa portée et sa signification pour l'ordre international au XXIe siècle. En s'appuyant sur la théorie et l'histoire des relations internationales, il démontre qu'au fil du temps une société internationale a vu le jour et un ordre pacifié plus ou moins stable dont les États-Unis ont d'ailleurs été le principal promoteur. Or, l'opération « Liberté en Irak » rompt brusquement avec cette évolution, en réintroduisant des pratiques caractéristiques du droit du plus fort. Pourquoi ce retournement ? Le nouveau comportement américain renvoie-t-il à de simples causes conjoncturelles d'ordre intérieur ou à des explications liées à l'évolution du système international ? Peut-on en évaluer la signification ? Quelles suites éventuelles sont à craindre en ce début du XXIe siècle ? Dario Battistella est Professeur de Science politique à l'Institut d'Études Politiques de Bordeaux. Il a notamment publié un manuel de Théories des relations internationales (Presses de Sciences Po, 2003) et, en coédition avec Marie-Claude Smouts et Pascal Vennesson, un Dictionnaire des relations internationales (Dalloz, 2e éd., 2006). Vers la société internationale. L'équilibre westphalien. Le concert britannique. L'ordre américain. De l'anarchie lockienne à l'anarchie hobbienne. Du rival à l'ennemi. De la guerre juste à la guerre préventive. Du multilatéralisme à l'unilatéralisme. Une guerre protosystémique. Dilemme de la sécurité et expansionnisme opportuniste. Politique interne et impérialisme mesquin. Cycles des puissances et déclin de l'hégémonie. Conclusion - L'anarchie ouverte.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Vie politique dans le monde

  • EAN

    9782200260569

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    304 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb pages copiables

    60

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb pages imprimables

    304

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    440 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty