Le Janitor T.4 ; les morsures du passé

(Scénariste), (Coloriste)

À propos

Vince se demande encore pourquoi et comment son frère, supposé mort depuis dix ans, est « ressuscité » et se trouve sur le yacht des dirigeants du Nouveau Temple. Mais ces derniers ont d'autres chats à fouetter : des rescapés des camps, bien déterminés à se faire justice, éliminent les membres du groupuscule les uns après les autres. Chargé de découvrir quels rapports le Cardinal Di Origio entretiendrait avec la société secrète, le Janitor se retrouve en face d'une des pages les plus sombres de l'histoire du Saint-Siège ! Mais combat-on les ombres du passé avec une arme ou par le pardon...?

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes

  • EAN

    9782205148633

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    56 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    37 396 Ko

  • Lectorat

    à partir de 16 ans

  • Série

    le Janitor

  • Distributeur

    Izneo

François Boucq

François Boucq est né à Lille en 1955. Très jeune et sans formation particulière, il propose des caricatures à des magazines comme Le Point ou L'Expansion qui les publient. Il signe plusieurs albums mais c'est avec Les pionniers de l'aventure humaine (Casterman 1984) qu'il connaît la notoriété. Depuis lors sont parus, toujours chez Casterman, La femme du magicien (1986) - qu'il cosigne avec Jérôme Charyn et qui obtient l'Alfred du meilleur album la même année - Point de fuite pour les braves (1986), La pédagogie du trottoir (1987), Bouche du diable (1990, scénario de Charyn) et, à partir de 1992, sur un scénario de Jodorowsky, la série Face de Lune (deux albums sur trois déjà publiés). Rappelons que La dérisoire effervescence des comprimés a obtenu en 1991 le Prix du meilleur album BD à Charleroi et le Prix RTL de la bande dessinée. En 1993, il nous a donné Un point c'est tout, suivi, en 1994, de Les dents du recoin, le premier album des aventures de Jérôme Moucherot. En 1996, Boucq nous propose une suite de petites histoires mettant en scène la Mort, mais à sa façon, c'est à dire avec humour, légèreté et talent : c'est La rage de vivre. Cet album est suivi en 1998 de Sus à l'imprévu ! et du Péril pied-de-poule, deux albums consacrés à Jérôme Moucherot. Le quatrième album de cette série, J'assure ! est paru en octobre 1999. François Boucq a été désigné Grand Prix de la bande dessinée Angoulême 1998 pour l'ensemble de son oeuvre.

empty