XIII Mystery T.4 ; colonel Amos

(Scénariste), (Dessinateur)

Pour lire un livre compatible LCP, téléchargez une des applications suivantes :

Mobile et tablette

Logo Lisa Logo Lea

Ordinateur

Format : ePub 3

NOTE : cette édition numérique conserve la mise en page particulière de l'édition imprimée et est optimisée pour la lecture sur tablette multimédia. Les lecteurs sont invités à vérifier la compatibilité du format EPUB 3 fixed layout avec leur terminal de lecture. En savoir plus

Résumé

Nom de code : « Dovev », c'est-à-dire « murmure » en hébreu. C'est tout ce que les services de contre-espionnage connaissent de l'espion qui vient d'entrer en action aux États-Unis sur l'ordre du Mossad, les légendaires services secrets israéliens. Apparemment, ceux-ci s'intéressent de près aux activités de Frank Giordino, le patron de la CIA à la réputation sulfureuse. L'enquête étant au point mort, le président Sheridan charge Samuel Amos d'en reprendre la direction... Le scénario tiré au cordeau de Didier Alcante est somptueusement illustré par François Boucq au sommet de son art. Ce thriller palpitant donne véritablement chair à l'un des personnages mythiques de la série XIII...

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782205154542

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    56 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    47 697 Ko

  • Lectorat

    à partir de 16 ans

  • Série

    XIII Mystery

  • Distributeur

    Izneo

François Boucq

François Boucq est né à Lille en 1955. Très jeune et sans formation particulière, il propose des caricatures à des magazines comme Le Point ou L'Expansion qui les publient. Il signe plusieurs albums mais c'est avec Les pionniers de l'aventure humaine (Casterman 1984) qu'il connaît la notoriété. Depuis lors sont parus, toujours chez Casterman, La femme du magicien (1986) - qu'il cosigne avec Jérôme Charyn et qui obtient l'Alfred du meilleur album la même année - Point de fuite pour les braves (1986), La pédagogie du trottoir (1987), Bouche du diable (1990, scénario de Charyn) et, à partir de 1992, sur un scénario de Jodorowsky, la série Face de Lune (deux albums sur trois déjà publiés). Rappelons que La dérisoire effervescence des comprimés a obtenu en 1991 le Prix du meilleur album BD à Charleroi et le Prix RTL de la bande dessinée. En 1993, il nous a donné Un point c'est tout, suivi, en 1994, de Les dents du recoin, le premier album des aventures de Jérôme Moucherot. En 1996, Boucq nous propose une suite de petites histoires mettant en scène la Mort, mais à sa façon, c'est à dire avec humour, légèreté et talent : c'est La rage de vivre. Cet album est suivi en 1998 de Sus à l'imprévu ! et du Péril pied-de-poule, deux albums consacrés à Jérôme Moucherot. Le quatrième album de cette série, J'assure ! est paru en octobre 1999. François Boucq a été désigné Grand Prix de la bande dessinée Angoulême 1998 pour l'ensemble de son oeuvre.

empty