3 bis, rue Riquet

À propos

3 bis, rue Riquet, Toulouse, un immeuble banal. Enfin pas tout à fait : Cécile, au rez-de-chaussée, traductrice agoraphobe, ne quitte jamais son appartement. Elle surveille les allées et venues de ses voisins par le judas de sa porte et s'invente des vies rocambolesques.Au premier, Lucie aime sortir et boire dans les bars en espérant le grand amour, via Internet.En face, Madeleine, la comtesse Mado des trottoirs, a connu ses heures de gloire dans le quartier. L'âge venu, il ne lui reste plus guère de clients et les fins de mois sont difficiles.Seul homme de l'immeuble, Marc est un quadragénaire arriviste qui a spéculé en achetant le dernier étage. La présence d'une prostituée qui travaille à domicile dérange ses plans, il aimerait bien s'en débarrasser.Mais la comtesse Mado a du répondant, et la crudité de son langage cloue le bec du jeune cadre sans scrupule. Pourtant, la vieillesse est cruelle, et le métier exige d'avoir les idées claires. Alors Mado bat le rappel de ses amies tapineuses et de ses voisines. C'est le combat de la dernière chance, elle le gagnera !

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782207141021

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    336 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    1 167 Ko

  • Distributeur

    C.D.E.

Frederique Le Romancer

Son nom de famille la prédestinait sans doute à consacrer une part importante de sa vie à l'écriture. Après avoir obtenu une licence de lettres modernes en 1996, Frédérique Le Romancer - auteure toulousaine d'origine bretonne - commence, en 2001, par rédiger des piges pour différents journaux et magazines. Puis elle enchaîne différents projets d'écriture, alternant fictions, nouvelles, adaptations de sous-titrages, réécriture de traductions de romans anglophones et écriture de scénarios. Elle a notamment reçu, en 2004, le prix Encre de Garonne. Depuis 2012, Frédérique Le Romancer anime en outre des ateliers d'écriture et assure, depuis 2016, des missions de lecture pour Bayard Presse.

empty