Les fils maudits de la République

À propos

La séparation du savant et du politique s´est imposée au France au début de la IIIe République, libérant un espace dans le débat public qui fut occupé, à partir de l´affaire Dreyfus, par trois nouveaux personnages. Il y eut d´abord, par ordre d´entrée en scène, l´intellectuel révolutionnaire, philosophe d´obédience marxiste, qui se battait pour l´abolition de la division du travail et de l´exploitation de l´homme par l´homme. Vint ensuite l´intellectuel de gouvernement, souvent historien, qui invoqua les " leçons de l´histoire " pour prôner des réformes modérées. Enfin, l´intellectuel spécifique, dans la lignée de Pierre Bourdieu, affirme depuis peu que la science sociale est susceptible de guider la marche des hommes d´action.

Tout au long du XXe siècle, ces trois figures de l´engagement intellectuel se sont affrontés sans merci. Tant que la conjoncture a nourri la croyance selon laquelle les savants étaient doués d´une lucidité particulière dans le domaine de la politique, les intellectuels ont eu le vent en poupe. Mais l´effondrement du mouvement ouvrier leur a été fatal.

Aujourd´hui, privés d´appuis extérieurs pour se faire entendre sur la place publique, ils sont condamnés à se regrouper et à coordonner leurs efforts s´ils veulent continuer à exercer un magistère dans la cité. C´est ainsi que l´avenir des intellectuels français dépend finalement de la réponse qu´ils apporteront à la seule question qu´ils n´ont encore jamais oser affronter : " Qu´avons-nous en commun ? "

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie

  • EAN

    9782213660196

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    342 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    1 014 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

Gérard Noiriel

Historien, directeur d'études à l'EHESS, Gérard Noiriel est membre du conseil scientifique de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration. Il est aussi président du Comité de vigilance face aux usages publics de l'histoire (CVUH). Il a publié de nombreux livres parmi lesquels Les Ouvriers dans la société française (Seuil, 1986), Le Creuset français. Histoire de l'immigration XIXe-XXe siècle (Seuil, 1988), Les Origines républicaines de Vichy (Hachette, 1999), Les Fils maudits de la République (Fayard, 2005).

empty