Histoire de Gaza

À propos

La ville de Gaza - dont le nom apparaît dans la Haute Antiquité égyptienne - est le produit d´une longue histoire, qui en fit à la fois une place convoitée et mise à l´écart : coincée entre le désert (Néguev et Sinaï) et la mer Méditerranée, elle constitue un double verrou pour les empires qui se disputent l´Orient et l´Egypte (Fatimides, Mamelouks, Francs-Croisés, Ottomans), et une charnière maritime avec son port, entre la vallée du Nil et la côte levantine jusqu'au nord de la Syrie. Elle est aussi le point d´aboutissement des caravanes venues de la Péninsule arabique. Extrémité sud du Pays de Canaan de la Bible, considérée comme n´appartenant pas à Eretz Israël, ce territoire est christianisé au IVe-Ve siècle avant que le calife Omar ne le soumette à l´islam en 637. Gaza entre à nouveau dans l´histoire avec le protectorat britannique sur la Palestine, mouvement qui se précipite après la conquête israélienne du Néguev en 1948 : les réfugiés palestiniens se massent dans la bande de Gaza, territoire par défaut dont n´ont voulu ni Israël ni l´Egypte. Gaza devient alors ce réduit enclavé, bientôt fermé, où le nationalisme palestinien s´est développé en vase clos. La bande se retrouve au coeur de l´histoire palestinienne et en scande les fractures au fil de trois cycles de vingt ans : affirmation de l´OLP sur les ruines du nationalisme arabe, en 1967, approfondissement de la dépendance envers Israël, avant le soulèvement de 1987 en faveur de l´État palestinien, rêve brisé par la rupture de 2007 entre le Fatah et le Hamas.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde

  • EAN

    9782213664200

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    460 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    3 615 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

Jean-Pierre Filiu

Jean-Pierre Filiu est professeur associé à l'Institut d'études politiques de Paris. Il a consacré sa thèse d'histoire contemporaine à « La crise de l'ORTF en mai-juillet 1968 ». Il a déjà publié « Mitterrand et la Palestine » (Fayard, 2005) et « Les Frontières du jihad » (Fayard, 2006).

empty