Les perdants de la modernisation

À propos

Si la modernisation des entreprises publiques a été présentée comme une condition de survie dans le contexte européen d'ouverture à la concurrence, elle met aussi en question les finalités et l'esprit même du service public. Certains y trouvent une source de mobilisation ; d'autres, parce qu'ils ont longtemps incarné cet esprit de service et se trouvent aujourd'hui relégués aux marges du jeu, observent ces changements de manière plus circonspecte, voire inquiète. Ce sont ces perdants de la modernisation qui ont ici la parole. Sans en rester au registre de la plainte, ces hommes et ces femmes pointent les contradictions de notre société et de nos entreprises hypermodernes : promotion d'une conception de l'efficacité aboutissant à la mise en question de l'idée même de service public ; rationalisation aveugle aux réalités des métiers ; promotion de l'individu au détriment de certains sujets et des collectifs porteurs de solidarité et d'innovation ; promotion d'un mouvement critique imperméable à la critique... dont elle aurait pourtant grand besoin. Un regard sans concession sur l'évolution du travail dans un secteur clé de la vie économique.

Rayons : Entreprise, économie & droit > Entreprise, gestion et management > Entreprise généralités > Faits de société / Actualité

  • EAN

    9782220064512

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    168 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    1 147 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

John Cultiaux

John Cultiaux, docteur en sociologie, directeur scientifique d'Orchio (Or- ganisation changement innovations sociales), chargé de cours en organi- sations et management humain à l'université de Namur et à l'université catholique de Louvain (Belgique).

empty