Proust et Ruskin

À propos

Entre 1899 et 1906, Marcel Proust consacre l'essentiel de son temps à l'étude des textes de John Ruskin (1819-1900). Ce penseur britannique, à la fois critique d'art et réformiste social, a laissé une oeuvre monumentale dont le jeune écrivain va nourrir ses réflexions sur la place de l'art dans la vie, la symbolique de l'architecture gothique, la prédominance de la sensation sur la réflexion ou les mécanismes de la mémoire involontaire. Enthousiasmé par ces découvertes, Proust publie de nombreux articles sur Ruskin et traduit deux de ses livres: La Bible d'Amiens et Sésame et les Lys. Le premier est une célébration historique et littéraire de l'une des plus belles cathédrales de France. Le second réunit deux conférences de Ruskin, l'une sur la nécessité fondatrice de la lecture, dont il déplore la désaffection chez les Anglais; l'autre sur la place de la femme dans une société en pleine mutation, entre tradition et industrialisation. Plus encore qu'une traduction, le travail minutieux de Proust, accompagné d'une annotation abondante, procède d'une véritable confrontation avec la pensée originale de Ruskin. Proust élabore par là son univers en développant ses propres idées sur l'art, la lecture et le style. La présente édition réunit pour la première fois l'ensemble des textes que Ruskin lui inspira. Enrichis de commentaires, ils mettent en évidence les liens avec sa grande oeuvre à venir, À la recherche du temps perdu, dont ils constituent en quelque sorte la genèse. C'est ainsi qu'à travers Ruskin on assiste à l'invention de Proust par lui-même.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782221159545

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    1 144 Pages

  • Poids

    5 953 Ko

  • Distributeur

    Editis

  • Support principal

    ebook (ePub)

Jérôme Bastianelli

Ancien élève de l'École polytechnique, Jérôme Bastianelli a travaillé le piano, le violon, l'harmonie et le contrepoint. Depuis 2000, il est critique musical au magazine Diapason. Il est l'auteur de différents essais biographiques : Federico Mompou (Payot) et Felix Mendelssohn (Actes Sud). Il a participé à Tout Mozart. Encyclopédie de A à Z (Robert Laffont).

empty