Non à la force de frappe

À propos

A propos d'une conférence sur le même sujet, le « Figaro » du 3 mai 1963, écrit : « Ayant développé ses arguments avec la rigueur mathématique et l'habileté dialectique qu'on lui connaît, l'ancien ministre s'est appuyé sur l'encyclique pascale de Jean XXIII pour appeler le public à se grouper « en vue de renforcer la véritable sécurité de la France, que compromet la force de frappe ». Dans ce livre, Jules Moch démontre, avec les mêmes qualités d'exposition, que la force de frappe autonome est ruineuse, inefficace parce que périmée, et dangereuse pour des raisons économiques, techniques, politiques et stratégiques. Il oppose enfin l'attitude du Pape à celle du Président de la République et conclut que l'intérêt même de notre défense, et aussi notre avenir économique, nous commandent de renoncer à notre force de frappe. Il faut lire ce livre documenté, clair et précis, dans lequel les progrès de la technique et leurs conséquences sont mis à la portée de chacun.

Vous êtes l´auteur ou l´ayant droit de ce livre ? Informez-vous auprès du diffuseur FeniXX en cliquant ici

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782221209721

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    296 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    952 Ko

  • Distributeur

    FeniXX

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty