Le Dieu du carnage

À propos

" On a voulu être sympathiques, on a acheté des tulipes, ma femme m'a déguisé en type de gauche, mais la vérité est que je n'ai aucun self-control, je suis un caractériel pur. " La pièce Le Dieu du carnage sera créée le 25 janvier 2008 au théâtre Antoine avec Isabelle Huppert, dans une mise en scène de l'auteur. " Une manière très moderne et très séduisante d'incarner comme aucune voix en France actuellement, les meilleures traditions de la littérature française. " Tilman Krause, Die Welt. " Brillantissime. On en ressort avec une tension élevée, en ayant ri aux larmes. " Christine Dössel, Süddeutsche Zeitung. " On peut prédire à cette pièce un destin triomphal. " Matthias Heine, Die Welt. " En trois mots : une pièce géniale. " Gerhard Stadelmaier, Frankfurter Allgemeine Zeitung. " Yasmina Reza s'élève au-dessus des genres. Comme Tchékhov, Wilde ou Schnitzler, elle campe sur le grand champ de bataille de la comédie. " Tagespiegel. " La quintessence de l'esprit de finesse. " Luc Ferry, LCI. " Elle en dit plus sur notre société que tous les graves essayistes de notre temps. Notre meilleur auteur de comédie contemporain. " Étienne de Montety, Le Figaro. " Extraordinaire dialoguiste, elle renoue ici avec la verve qui avait enthousiasmé les lecteurs d'Art. " Frank Nouchi, Le Monde. " Yasmina Reza sait saisir les secondes éternelles. " Marie-Laure Delorme, JDD. " À partir de situations somme toute banales de notre univers quotidien, elle parvient à monter des mayonnaises effrayantes, à transformer des gens civilisés en minables barbares, grâce à l'arme fatale des mots. " Marie Chaudey, La Vie. " Un huis-clos qui se lit comme un roman... Reza sait fort bien mettre le doigt là ou ça fait mal, mais aussi nous faire rire. " Femme Actuelle. " Envie d'une lecture courte, forte et acide, qui se dévore d'une traite ? Vous serez comblé par ce petit livre jouissif. " Psychologies. " Une explosive danse de mort au burlesque leitmotiv. Une lucidité ravageuse qui lie petite et grande histoire, philosophie et divertissement, Ionesco et Sarraute. Un électrique plaisir de lecture. " Fabienne Pascaud, Télérama. " Drôle et perfide. " Odile Quirot, Le Nouvel Observateur. " Très cruel et très drôle. " Jérôme Serri, L'Express. " Un acte de plus, et de plus en plus sec, dans son imparable drôlerie, à la grande comédie que Reza construit sur notre impuissance à aimer. " Gilles Costaz, Les Échos

Rayons : Littérature générale > Théâtre

  • EAN

    9782226196026

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Distributeur

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty