à l'orée de la forêt vierge (édition 1995)

À propos

« Puissions-nous être bientôt plusieurs médecins envoyés aux quatre coins de l'horizon par la confrérie de ceux que la douleur a marqués de son sceau. » Ce voeu, qui s'avère aujourd'hui prémonitoire, termine À l'orée de la forêt vierge.Récit de la fondation, en 1913, du village-hôpital de Lambaréné sur les bords du fleuve Ogooué au Gabon, le célèbre livre du docteur Schweitzer (1875-1965), prix Nobel de la Paix et grand pionnier de la médecine humanitaire, demeure un classique de l'aventure humaine, qui a fait rêver des générations entières d'écoliers en France et dans le monde. Au-delà du contexte politique et culturel dans lequel est née l'oeuvre d'Albert Schweitzer, c'est l'extraordinaire force d âme de ce jeune pasteur ayant abandonné une brillante carrière de théologien et de musicien pour aller soulager la souffrance humaine loin de son Alsace natale qui force notre admiration.L'élévation spirituelle de sa pensée, son inflexible volonté et sa philosophie centrée sur la nécessité de l'engagement éthique font de son témoignage un message plus que jamais d'actualité.

Rayons : Religion & Esotérisme > Esotérisme > Sociétés secrètes > Franc-maçonnerie

  • EAN

    9782226236739

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Distributeur

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Albert Schweitzer

Albert Schweitzer est né en 1875 à Kaysersberg, dans l'Alsace annexée par le Reich. Après des études de philosophie et de théologie à Strasbourg, il séjourne à Paris pour se perfectionner à l'orgue. En 1899, il côtoie à Berlin les grands esprits de son temps. Dès 1905 il perçoit la montée des périls et les dénonce dans un premier essai politique.ÿEn automne 1905, il met à exécution sa décision de se consacrer au service d'autrui à partir de ses 30 ans et commence des études de médecine. Il s'embarque pour le Gabon en 1913 et construit de ses propres mains son premier hôpital à Lambaréné. En 1914, l'exercice de la médecine lui est interdit en tant que citoyen allemand,. Renvoyé en France, il est interné dans des camps de prisonniers. Ce n'est qu'en 1918 qu'il peut revenir en Alsace. Il entreprend des tournées internationales de conférences et de concerts pour financer la construction de son hôpital africain. En 1923 paraissent Le déclin et la restauration de la civilisation et La civilisation et l'éthique.ÿEn 1924, il repart pour l'Afrique. Il fera quatorze séjours à Lambaréné. Le Prix Nobel de la Paix lui est attribué en 1953 au titre de l'année 1952. Lors de la remise de ce prix, il prononce un discours sur « Le problème de la paix dans le monde d'aujourd'hui». En 1957, et surtout en 1958, il dénonce sur Radio Oslo le danger des armes atomiques. Il meurt à Lambaréné en 1965 et repose en terre africaine.

empty