[eBook] Mourir de penser

Résumé

Le neuvième tome de Dernier Royaume est consacré à la pensée. Ainsi Pascal Quignard arrive au coeur de sa quête. Livre après livre, Dernier Royaume cherche à éprouver une autre façon de penser. Un mode de penser qui n´a rien à voir avec la philosophie. Une façon de s´attacher à la lettre, à la fragmentation de la langue écrite, et d´avancer en décomposant les images des rêves, en désordonnant les formes verbales, en exhumant les textes sources. Ce livre explore trois choses. Comment la pensée et la mort se touchent. Comment la pensée est proche de la mélancolie. Comment la pensée s´abrite auprès du traumatisme. Celui qui pense « compense » un très vieil abandon. Ce qui fait le fond de la pensée c´est la mère manquante. De même que le rêve est un sens dont les images désordonnées, condensées, paradoxales, intuitionnent quelque chose qui a précédé le sommeil et qui fait retour en elles, de même la pensée est un sens qui use de mots écrits, retranscrits, retraduits, épluchés, étymologisés, néologisés, lesquels projettent des liens entre des silhouettes éparses, où on s´est jadis perdu.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782246852049
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 240 Pages
  • Action copier/coller Non
  • Action imprimer Non
  • Partage Dans le cadre de la copie privée
  • Nb Partage 6 appareils
  • Poids 389 Ko
  • Distributeur Numilog

Série : Non précisée

Pascal Quignard

Ecrivain et musicien, auteur de romans, d'essais sur l'art la rhétorique, de petits traités, de livrets d'opéra et de scenarii de films, Pascal Quignard tient une place majeure dans la création littéraire et artistique françaises.Les Ombres errantes, Prix Goncourt 2002, consacre définitivement auprès du grand public cet écrivain inclassable dont l'?uvre est aussi couronnée par plusieurs autres grands prix littéraires: Prix de la Société des Gens de Lettres (SGDL) 1998, Grand prix du roman de la Ville de Paris 1998, Prix de la Fondation Prince Pierre de Monaco (2000) et Grand prix Jean-Giono (2006).

empty