Le nouveau malaise dans la civilisation

,

Résumé

En 1930, Freud publiait Le Malaise dans la civilisation, oeuvre majeure où il détaillait les fondements de la société et les dangers qui la menaçaient. Le livre se concluait par une épigraphe que beaucoup d'observateurs ont jugé prophétique du nazisme : " Les hommes sont arrivés maintenant à un tel degré de maîtrise des forces de la nature qu'avec l'aide de celles-ci, il leur est facile de s'exterminer les uns les autres jusqu'au dernier. Ils le savent, d'où une bonne part de leur inquiétude actuelle, de leur malheur, de leur angoisse. Il faut dès lors espérer que l'autre des deux puissances célestes, l'éros éternel, fera un effort pour l'emporter dans le combat contre son non moins immortel adversaire. Mais qui peut prédire le succès et l'issue ? " En 2015, le malaise dans la civilisation semble plus féroce que jamais mais sous une forme bien différente de celle que décrivait le père de la psychanalyse. Attentats meurtriers, pilotes d'avion kamikazes, catastrophes écologiques, addictions technologiques, vacuité artistique et mise à mal spirituelle, le monde semble aller plus mal que jamais. Les auteurs, psychanalyste et psychologue, après avoir confronté leurs générations dans un dialogue passionné, ont choisi cette fois d'unir leurs forces pour penser ce trouble nouveau et allonger, sans concessions ni détours, le monde sur le divan.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782259253130

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    309 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    588 Ko

  • Distributeur

    Editis

Marie-France Castarede

Marie-France Castarède, professeur de psychopathologie et psychanalyste (SPP).

Samuel Dock

Agé de 28 ans, Samuel Dock est psychologue clinicien mais n'a jamais conçu sa vie sans l'écriture. C'est notamment durant sa formation universitaire qu'il commence à écrire régulièrement sur des thèmes récurrents tel que l'aliénation, l'étrangeté au monde, le dédoublement...Qu'il n'aura de cesse de mettre en exergue des problématiques civilisationnelles. Paru en mars 2012, son premier roman, l'Apocalypse de Jonathan, a rencontré l'estime de la critique et du public. Depuis juin 2012, il dispose d'une tribune libre au Huffington Post.

empty