[eBook] Histoire de la coquetterie masculine

Résumé

« Coquetterie » : « Se dit le plus souvent des femmes », précisent les dictionnaires. Etonnant paradoxe, puisque la coquetterie renvoie étymologiquement au cri du coq, mâle par excellence, aux couleurs chatoyantes. Le mot apparaît au XVesiècle, mais la pratique est bien plus ancienne. L'auteur la définit comme la recherche de singularité par l'artifice dans l'apparence. Et dans ce domaine, les hommes n'ont pas été en reste : mignons, marjolets, muguets, dandys, zazous n'ont souvent au cours des siècles rien eu à envier aux femmes en fait de coiffures, parfums, fards et bijoux, mais au risque de paraître efféminés. Car la coquetterie est aussi, socialement, un agent de différenciation des sexes et, individuellement, une attitude face à la vie et à soi-même. C'est ce que démontre magistralement l'auteur en révélant, à travers l'histoire, les deux faces de la coquetterie masculine, fascinante d'un côté, répulsive de l'autre.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782262036942

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    572 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    1 413 Ko

  • Distributeur

    Editis

Jean-Claude Bologne

Jean Claude Bologne, philologue de formation, est historien et professeur d'iconologie médiévale à l'ICART (Paris). Il a notamment publié, en " Pluriel ", Histoire de la pudeur (1997) et Histoire du mariage en Occident (2005).

empty