Offrir cet ebook
Les tabous du foot

Les mots clés

football Sport

Les tabous du foot

À propos

Toutes les questions qui fâchent sur le foot à l'épreuve des faits scientifiques
Parce qu'ils sont devenus des stars internationales, les footballeurs sont érigés en modèles. Les moindres de leurs faits et gestes sont épiés, surveillés.
La cigarette, l'alcool, le sexe, le dopage, l'argent, l'homosexualité, le racisme, l'impartialité de l'arbitrage... autant de sujets qui, officiellement, ne posent aucun problème dans le foot, mais qui alimentent pourtant les fantasmes et les rumeurs incessantes.
Alors qu'en est-il vraiment ?
Ces clubs richissimes et ces joueurs millionnaires gèrent-ils si bien leur argent ? Le foot serait-il le seul sport à échapper au dopage ? Le mode de vie des joueurs est-il vraiment différent de celui des autres jeunes gens de leur âge ? Aucun gay dans le foot, est-ce crédible ?
Pour répondre à toutes ces interrogations, Pierre Rondeau a enquêté au-delà même des témoignages et s'est appuyé sur des études scientifiques (économiques, sociologiques ou médicales...). Battant en brèche les idées reçues, il montre que le football n'est pas ce modèle idyllique érigé derrière des tabous protecteurs.

Rayons : Vie pratique & Loisirs > Sports > Sports collectifs > Football

Rayons : Vie pratique & Loisirs > Sports > Sports généralités > Faits de société / Actualité

  • EAN

    9782263161230

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    129 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Poids

    783 Ko

  • Distributeur

    Editis

  • Support principal

    ebook (ePub)

Pierre Rondeau

Pierre Rondeau est professeur d'économie (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Sports Management School). Membre des clubs Sport & Démocratie et Football & Stratégie, il est passionné par l'économie du sport et publie régulièrement des articles sur cette question dans l'Obs et Slate. Chez Bréal, il est l'auteur de Coût Franc, les sciences économiques expliquées par le foot (2016).

empty