Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi

À propos

Souvent la vie s'amuse.
Elle nous offre un diamant, caché sous un ticket de métro ou tombée d'un rideau. Embusqué dans un mot, un regard, un sourire un peu nigaud.

Il faut faire attention aux détails. Ils sèment notre vie de petits cailloux et nous guident.

Si on se penche, si on arrête le temps, on découvre des diamants dans une main tendue...

Et la vie n'est plus jamais triste. Ni le samedi, ni le dimanche, ni le lundi.


Christine Pâris réussit le joli tour de force de donner un "ton" personnel à chacun des personnages de cette saga foisonnante.

Katherine Pancol est née à Casablanca. Après des études
de lettres et un bref passage dans l'enseignement, elle devient journaliste à
Elle, Paris-Match, Cosmopolitan, où elle publie des
portraits très remarqués. Un premier roman en 1979, Moi d'abord, confirme la naissance d'un écrivain
aigu et brillant. En 2006 et 2008, Les yeux jaunes des crocodiles et
La valse lente des tortues séduisent un immense public. Comme les deux
premiers volumes de la "saga Cortès", Les écureils de Central Parl sont tristes
le lundi est publié chez Albin Michel.
Durée : 27 h

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782356413116

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    1 335 909 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Numilog

  • Support principal

    livre-audio (mp3)

Katherine Pancol

Née au Maroc, Katherine Pancol arrive en France à l'âge de 5 ans. Après une maîtrise et deux ans de doctorat de lettres modernes, elle s'initie à l'enseignement et devient professeur de français-latin avant de poursuivre dans le journalisme : Katherine Pancol écrit pour 'Paris-Match' et 'Cosmopolitan'. Un éditeur la remarque et lui demande d'écrire un roman. Ce sera chose faite en 1979 avec la parution de 'Moi, d'abord', sorte de roman initiatique et vendu à 300 000 exemplaires. Le succès lui tombe rapidement dessus et l'écrivain décide de partir pour New York pour oublier tout cela. En 1981 paraît 'La Barbare', puis 'Scarlett, si possible' en 1985. Elle donne naissance en 1987 à une petite Charlotte, puis en 1989 à Clément. Bien qu'occupée par ses deux enfants, elle continue à écrire. Viennent 'Les Hommes cruels ne courent pas les rues', 'Vu de l'extérieur', 'Une si belle image', 'Encore une danse'. Poursuivant sa collaboration avec l'hebdomadaire 'Paris-Match', elle interviewe des personnalités venant d'horizons divers : Ronald Reagan, Lionel Jospin, Jacques Chirac, Meryl Streep, Vanessa Paradis, Louise Brooks. Editée chez Albin Michel depuis 1999 et son 'J'étais là avant, elle publie au moins un roman par an. 'Et monter lentement dans un immense amour... ' (2001), 'Un Homme à distance' (2002), 'Embrassez-moi' (2003) et 'Les Yeux jaunes des crocodiles' en 2006.

Écoutez la sélection d'extraits audio
empty