À propos

Albert Oriol a choisi le pseudonyme Maloire (Ma-Loire) en témoignage de fidélité à la terre forézienne. Il a 20 ans, à la déclaration de guerre en septembre 1939. Chef d'un groupe franc, il est grièvement blessé lors de l'offensive du 10 mai 1940. À son réveil après opération, c'est le sourire apaisant d'une infirmière, dans l'hôpital de campagne de Metz. Et ce seront les soins attentifs d'un personnel féminin à Sainte-Marie des Champs (Toulouse) qui assureront son rétablissement. En 1944, à Roanne, son groupe est éclaté. C'est une de ses agents de liaison qui - revêtue de la cape de la Croix Rouge - lui permet d'échapper en ambulance à l'étreinte policière malgré deux barrages successifs dressés sur l'itinéraire en direction de Saint-Étienne. Les activités opérationnelles de son maquis « G.M.O. 18 juin » lui permettront de découvrir l'attitude courageuse de l'infirmière mais aussi de plusieurs autres volontaires féminines. À travers une expérience personnelle, Albert Oriol-Maloire retrace le trop discret chemin de certaines de ces « Oubliées de l'Histoire ». Hommage admiratif rendu tant à celles des combats de l'ombre qu'à celles de la reconquête, sans oublier le drame douloureux vécu par d'autres dans les camps de concentration... Un témoignage de reconnaissance et de réhabilitation aussi...

Vous êtes l´auteur ou l´ayant droit de ce livre ? Informez-vous auprès du diffuseur FeniXX en cliquant ici

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire

  • EAN

    9782402038294

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    172 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    4 505 Ko

  • Distributeur

    FeniXX 2

empty