À propos

Avec comme toile de fond, le Cotentin, paysage maritime et terrien, ce livre raconte l'exil, comme instituteur, d'Henri Donadieu marqué par la guerre de 1914. Il se croyait à l'abri des évènements mais, un jour, il se retrouve une fois encore face à son destin.

Vous êtes l´auteur ou l´ayant droit de ce livre ? Informez-vous auprès du diffuseur FeniXX en cliquant ici

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782402179539

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    293 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    614 Ko

  • Distributeur

    FeniXX 2

Jacques Rouil

  • Naissance : 1-1-1948
  • Age : 72 ans

Jacques Rouil est né en 1948, à Surtainville (Cotentin) dans une famille d'agriculteurs. Après ses études, devient journaliste, débute dans la presse agricole, et fait l'essentiel de sa carrière à Ouest-France. Il travaille successivement aux Informations agricoles, au service économique et social et au service politique. Prend sa retraite en 2009. Écrivain, il commence à publier des nouvelles à la fin des années 90, une soixantaine aujourd'hui. Puis son premier roman La guerre de Donadieu chez France-Empire, devient lauréat du prix littéraire du Cotentin. Quelques années plus tard, Les Rustres (2005) obtiennent le prix Reine Mathilde. Jacques Rouil a également publié trois autres romans dont " Les hommes de papier ", qui s'intéresse à la condition des journalistes dans une grande ville française. Son essai " Dans la peau d'un Gaulois " qui tente de définir ce qu'est une identité française, " Le goût des ciels sans nuage" , publié récemment chez Feuillage et " Si près de l'abîme " chez Quintefeuille.ÿLe dernier roman de l'auteur, " Les Filous ", publié chez OREP Editeur, est lauréat 2017 de l'Académie des sciences et belles lettres de Rouen.

empty