La destruction de la marine française par la Révolution

À propos

Des bilans de toute sorte ont été établis sur la Révolution. Curieusement, pourtant, on avait omis d'inscrire dans ces bilans ce qui fut l'une des destructions les plus lourdes de conséquences pour l'avenir de la France : celle de notre marine, à son zénith en 1789 et qui, dix ans plus tard, n'existait pratiquement plus. L'ouvrage de Joseph Martray présente d'abord la situation de la marine à la veille de la Révolution, lorsque les flottes de Louis XVI plaçaient la France en tête des nations pouvant alors prétendre à la puissance maritime, qui s'annonçait alors comme la base de la véritable suprématie : celle qui donnait - au début de l'ère industrielle - les moyens d'assurer les communications, la sécurité des transports, l'approvisionnement en denrées et matières premières. Cette grande marine de la fin de la monarchie sera détruite en quelques années, par sectarisme idéologique, avant même qu'elle n'affronte les forces de l'Angleterre à qui la Convention devait, si légèrement, déclarer la guerre le 1er février 1793 : une guerre qui ne s'achèvera qu'en 1815, avec notre élimination totale des océans. Comment a-t-on pu en venir là ? Quels enseignements faut-il en tirer ? Tel est l'objet de cet ouvrage qui va certes provoquer beaucoup de polémiques. Mais comment pourrait-on contester la masse des faits ici rassemblés pour la première fois et leur analyse ? Ce sera, à coup sûr, l'un des livres marquants de la littérature historique produite à l'occasion du bicentenaire de la Révolution Française.

  • EAN

    9782402233408

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    290 Pages

  • Poids

    1 751 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    FeniXX 2

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty