Archives 57-68, batailles pour le surréalisme

À propos

Un couteau de ce cristal auquel ne manquent point des traces ferrugineuses, indélébiles, comme pour qu'enfin la fièvre ne cesse d'habiter la lucidité, ainsi je revois Jean Schuster il y a douze ans et davantage. Aux yeux de ceux-là même qui ont choisi d'y participer, un certain brouillard recouvre le surréalisme ; il le décape et le découpe, en escaliers, en plate-formes d'observation, en chausse-trapes aussi qui renouvellent la distinction faite par Lafcadio entre « crustacés » et « subtils ». Nul plus que ce logicien rigoureux ne tint à préserver le rôle de l'irrationnel et du nocturne dans la création poétique, nul mieux que ce personnage secret, mais visité du démon de la « modernité », n'aperçoit les virages d'un temps singulièrement public. Aussi est-ce toute justice que le directeur de l'Archibras (1966) ait été l'un des fondateurs du Quatorze Juillet (1958) « organe de la résistance intellectuelle », après avoir, dans cette jeunesse déjà lointaine que j'évoque, animé nos meilleures raisons de vivre à la pointe de Medium, communication surréaliste ». On vous parle d'un lieu qui désespère les snobs, les « récupérateurs » en tout genre et les lâches : ne quittez pas.

Vous êtes l´auteur ou l´ayant droit de ce livre ? Informez-vous auprès du diffuseur FeniXX en cliquant ici

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782402295550

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    232 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    675 Ko

  • Distributeur

    FeniXX 2

empty