À propos

Pourquoi dissimuler davantage la véritable personnalité de celle qui signait jusqu'alors ces merveilleux ouvrages érotiques du nom de Delphine Pont Aven ? Ce secret n'ayant plus aucune raison d'être, nous sommes en mesure de révéler que notre romancière n'est autre que Natacha Cliziss Barniet, l'inoubliable auteur des « Mémoires d'une cavalière » (oeuvre qui reste encore aujourd'hui le Kama Soutra des amours saphiques). Celle sur qui le jeune romancier Auvergnat Jean Chaldelain prépare une monumentale biographie. Ce mystère devient inutile depuis le récent mariage de Natacha et du grand poète François Valorbe. En effet, celle qui prétendait être encore vierge à trente ans n'était autre que la romancière des brûlantes amours hétérosexuelles. Celle qui animait les soirées du « Plancher des Vaches » où le poète Jean Pouletard récitait ses poèmes pendant que les pianistes Filipacchi et Ténot, chacun à leur piano, jouaient distraitement des airs de jazz en lisant des romans de Léo Malet. Celle qui vint nue à « Apostrophe », la célèbre émission de Bernard Pivot. Celle encore qui buvait du champagne (Laurent Périer) dans la chaussure (Bailly) de Jean-Jacques Brochier le jour où le cabaret « Maldoror » fut saccagé et qui lança à l'Américaine le jeune romancier Burguet au son du fameux charleston « Viens mon cher Frantz ». Née des amours adultérines d'Anatole France et de la belle Otero, elle fut traumatisée, dès son enfance, par la lecture du pamphlet surréaliste contre son père, qu'elle lut comme tout le monde dans « l'Histoire du Surréalisme » de Maurice Nadeau (Le Seuil éditeur). Lacan a par ailleurs donné une explication lumineuse de la libido de Natacha, que rejoint celle plus hermétique de Walter Lewino dans son remarquable « Fucking Fernand » : « c'est une gousse », écrit-il dans le pathos cher aux psychanalystes ! Quant au docteur Zwang, médecin et ami de notre belle excentrique, l'homosexualité de Natacha aurait été déterminée par le fait que son entre-jambes est d'une texture tellement soyeuse, jamais retrouvée depuis, chez aucune des femmes, qu'il a été amené à examiner pour écrire son livre « Le Sexe de la Femme » (La Jeune Parque éditeur). Rappelons également que le romancier Jacques Sternberg obtint naguère le prix Goncourt pour son livre « Sophie, la mer et la nuit » (Albin Michel éditeur) qui est en fait l'histoire à peine travestie de Natacha Cliziss Barniet.

Vous êtes l´auteur ou l´ayant droit de ce livre ? Informez-vous auprès du diffuseur FeniXX en cliquant ici

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782402305587

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    136 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    501 Ko

  • Distributeur

    FeniXX 2

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty