François Mitterrand et la guerre d'Algérie

,

À propos

Une enquête passionnante sur le dernier tabou du mitterrandisme. 1er novembre 1954, l´Algérie s´embrase. En tant que ministre de l´Intérieur, François Mitterrand se retrouve au coeur de la tourmente. Pas question pour lui, ni d´ailleurs pour la majeure partie de la classe politique, d´envisager l´indépendance de ces départements français. Il tente en revanche d´imposer des réformes sociales. Devenu ministre de la Justice du gouvernement socialiste de Guy Mollet, il reste un homme d´ordre, fidèle à la politique répressive qui s´installe. La guillotine en devient une des armes. Quand François Mitterrand quitte la place Vendôme à la fin du mois de mai 1957, quarante-cinq condamnés à mort ont été guillotinés en seize mois. Comment celui qui, vingt-cinq ans plus tard, abolira la peine de mort peut-il accepter l´exécution des militants algériens ? Comment expliquer le silence autour de cet épisode noir de la carrière du futur président de la République ? Ce livre montre que François Mitterrand n´a pas été au rendez-vous de la décolonisation algérienne. Nourri de documents et de témoignages inédits, il est le fruit d´un long et méticuleux travail mené par un journaliste et un historien. Évoquant cette période plusieurs décennies plus tard, le président fera cet aveu : « J´ai commis au moins une faute dans ma vie, celle-là. »

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799)

  • EAN

    9782702149683

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    312 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    410 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

Benjamin Stora

Né en Algérie, à Constantine, en 1950, Benjamin STORA est Professeur des Universités. Il enseigne l'histoire du Maghreb et de la colonisation française (Indochine-Afrique), co-dirige l'Institut Maghreb-Europe à Paris VIII-St Denis depuis 1990. ÿTitulaire de plusieurs Doctorats en Histoire et sociologie dont celui en Sciences Sociales du Maghreb et du Moyen-Orient contemporains (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales- 1978), il a travaillé sous la direction de MM. René REMOND, Philippe VIGIER, Charles-Robert AGERON.ÿIl dirige, depuis 1995, le DEA Maghreb, Sciences sociales à St Denis -Paris VIII.ÿBenjamin STORA a passé l'année 1996 à Hanoi, détaché à l'Ecole Française d'Extrème Orient (EFEO) pour une recherche sur les "Imaginaires de guerre, Algérie-Vietnam"(ed La Découverte 1997). Il a enseigné à l'université de New York (NYU) , en 1998, l'histoire de la colonisation française. Il se trouve en détachement à Rabat à l'ex-IRMC, en 1999, pour une recherche sur les nationalismes marocain et algérien. S'intéressant à la production et diffusions des images pour l'écriture de l'histoire, il a réalisé trois documentaires pour la télévision sur la guerre d'Algérie.

empty