Camaron, la révolution du flamenco

À propos

Camarón de la Isla (1950-1992) est sans doute le plus grand chanteur de flamenco de tous les temps. Gitan de la Baie de Cadix et fier de ses racines, il s´est produit dès l´enfance sur les scènes andalouses. Mais c´est sa rencontre à Madrid avec le guitariste Paco de Lucia qui va bouleverser le cours du flamenco contemporain. L´Espagne du franquisme déclinant retient son souffle à chacune de leurs créations. Après la fin de la dictature, Camarón pousse encore plus loin ses audaces, chantant Garcia Lorca comme Omar Khayyam, fusionnant une galaxie d´influences jusqu´alors étrangères à l´univers du flamenco. Sa carrière internationale le conduit entre autres à Paris, pour des concerts mémorables au Cirque d´Hiver, en 1987 et 1988. Tomatito l´accompagne à la guitare dans toutes ces expériences, où il célèbre les traditions juives et musulmanes de l´Andalousie. La disparition de Camarón bouleverse l´Espagne de Felipe Gonzalez et c´est une marée humaine qui se rassemble pour ses funérailles. Camaron est depuis l´objet d´un véritable culte de la part d´une nouvelle génération d´artistes, mais aussi de toute une jeunesse urbaine, réconciliée grâce à lui avec le cante. Jamais on n´a tant écouté et interprété la musique de Camarón, visionnaire et révolutionnaire d´un flamenco sans frontière.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Arts et spectacles > Musique

  • EAN

    9782755504354

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    260 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    440 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

Jean-Pierre Filiu

Jean-Pierre Filiu est professeur associé à l'Institut d'études politiques de Paris. Il a consacré sa thèse d'histoire contemporaine à « La crise de l'ORTF en mai-juillet 1968 ». Il a déjà publié « Mitterrand et la Palestine » (Fayard, 2005) et « Les Frontières du jihad » (Fayard, 2006).

empty