La solution esquimau

À propos

« Cest lhistoire dun type, Louis, la quarantaine, gentil mais fauché, qui tue sa mère afin de toucher lhéritage. » Tel est le sujet un peu loufoque qui naît dans la tête dun écrivain réfugié sur la côte normande pour écrire son prochain roman. Avec une générosité et une discrétion exemplaires, Louis se met bientôt à tuer aussi les parents de ses amis ; à eux désormais la belle vie ! Mais notre écrivain taciturne et solitaire se retrouve envahi par la famille, les amis, et une troublante présence féminine. Une étrange confusion sinstalle entre son quotidien et celui de ses personnages Attention ! humour noir sur blanche banquise. Ou comment redonner à limmoralisme un petit goût de fraîcheur. Figure marquante de la littérature française contemporaine, Pascal Garnier avait élu domicile dans un petit village en Ardèche pour se consacrer à lécriture et à la peinture. Il nous a quittés en mars 2010. Peintre datmosphère alliant la poésie dHardellet à la technique de Simenon, styliste du détail juste, il excelle dans la mise en scène des vies simples, celles du voisinage, des souvenirs denfant, des je me souviens qui tissent nos mémoires. Mais chez Pascal Garnier, ce beau calme des banlieues de lâme et de lépoque prépare toujours deffroyables orages, avec froissement de tôles et morts en série

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782843047183

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    296 Ko

  • Distributeur

    C.D.E.

Pascal Garnier

Pascal Garnier est une figure marquante de la littérature française contemporaine, dans la lignée des Simenon, Hardellet, Bove ou Calet auxquels on l'a souvent affilié. Ayant élu domicile dans un petit village en Ardèche, il s'y consacrait à l'écriture et à la peinture. Il nous a quittés le 5 mars 2010.ÿÿSi le roman noir, c'est voir la tragédie par l'½il de ses victimes ou de ses acteurs, Pascal Garnier en est un maître. Peintre d'atmosphère alliant la poésie d'Hardellet à la technique de Simenon, styliste du détail juste, Garnier excelle dans la mise en scène pointilleuse des vies indigentes, celles du voisinage, de nos souvenirs d'enfant, des je me souviens qui tissent nos mémoires. Mais ce beau calme des banlieues de l'âme et de l'époque prépare toujours d'effroyables orages, avec froissement de tôles et meurtres en série. Son humour abrasif et une sorte d'âpre tendresse, d'émotion à vif, rendent exemplaires ces destinées de tous les jours guettées par la plus extravagante barbarie. Le désespoir de houille d'un monde cloîtré dans son égoïsme et ses manies dérisoires, Garnier l'étudie en fin psychologue, dans ses mécanismes les plus subtils, à partir des vies minuscules qu'il isole en ethnologue amusé de la dépression française.

Découvrez un extrait PDF
empty