La grande sauvagerie

À propos

La Grande Sauvagerie, c´est le nom que les coureurs de bois du Canada français ont donné à ce qui s´est appelé, en d´autres temps et d´autres lieux, The Wild : l´espace inviolé, le blanc sur la carte. L´expression s´est perdue et ne parle plus guère à personne. La Grande Sauvagerie, c´est aussi un lieu-dit, un rocher qui domine un coin de la campagne limousine. Les guides touristiques le signalent à l´attention pour sa lanterne des morts, une simple tour de granit, sans grâce. Les habitants du pays ont oublié depuis longtemps qu´un feu y brûlait jadis, qui guidait les voyageurs dans la nuit. Thérèse Gandalonie a grandi à Saint-Léonard, à l´ombre de la lanterne des morts. Puis elle s´en est allée. Elle a traversé l´océan. Elle a découvert, dans les bibliothèques américaines, le Journal inédit de Jean-François, peintre d´ex-voto établi à Montréal, cousin à la mode de Bretagne du Grand Rameau. Elle a compris en le lisant que les deux Grandes Sauvageries renvoyaient l´une à l´autre. Quand elle s´en retournera, elle saura désormais apercevoir, infusée dans le paysage, une histoire oubliée de tous. Elle la déchiffre pour nous. C´est sa voix que nous entendons, une voix rocailleuse traversée par le vol des lucioles.

Avis des internautes

Avis général

(Sur 2 avis client(s))

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782864326229

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    358 Ko

  • Distributeur

    C.D.E.

empty