La misere des laisses-pour-compte

À propos

Quand le téléphone sonne aux alentours de minuit, ce sont rarement de bonnes nouvelles... De fait, Fernand Dubois, un des indics de Coveleski, se dit suivi par deux individus louches et il craint pour sa vie. Stan file donc au Nite Cap, où ils ont convenu de se retrouver, mais Dubois y brille par son absence, contrairement aux deux individus ! L'échange de questions sans réponse qui s'ensuit - Où est Dubois ? Où est la marchandise ? - se termine par un passage à tabac... du moins pour le détective. Heureusement, Stan a quelqu'un pour panser ses blessures : Paméla, la veuve du docteur Du Sablon, rencontrée alors qu'il enquêtait sur l'assassinat de son mari. Or, pendant qu'il cherche à retrouver Dubois et à découvrir en quoi consiste la « marchandise », Coveleski accepte une nouvelle enquête : le bureau d'architecte de Viateur Cormier, le père de Paméla, a été cambriolé, et l'ancien militaire préfère la discrétion de son gendre, pour résoudre l'affaire, aux gros bras de la police. Entre Goose Village, où habite la femme de Dubois, Verdun, où se situe le bureau de Cormier, et la morgue de Montréal, où deux policiers l'emmènent de force afin de procéder à l'identification d'un cadavre, Coveleski a l'impression de tourner en rond. Pourtant, il a déjà compris qu'il n'enquête plus sur des événements anodins mais bien sur deux affaires qui, si elles éclatent au grand jour, risquent de faire grand bruit... et quelques cadavres de plus !

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782896152629

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    292 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    870 Ko

  • Distributeur

    Demarque

Rayons : Policier & Thriller > Policier

Maxime Houde

Maxime Houde est né à Montréal en 1973. Après avoir touché entre autres à la philosophie, à l'histoire et à l'histoire de l'art, il opte pour la traduction. C'est en complétant des études dans ce domaine à l'Université de Montréal qu'il se lance dans l'écriture des enquêtes du détective montréalais des années quarante, « Stan Coveleski », une série qui compte à ce jour six volumes.

empty