Histoire des genres dramatiques à la radio québécoise, 1923-2008

À propos

À la fin du XXe siècle, les dramatiques sont disparues de la programmation de toutes les stations radiophoniques ­québécoises qui, pendant des décennies, avaient assuré la diffusion des radioromans, des séries de sketches et des radiothéâtres. Elles avaient pris une place importante au point de devenir des moteurs économiques et culturels. Même si l'essentiel de la production dramatique s'est fait à partir de Montréal, ces émissions ont été diffusées dans toutes les régions du Québec et ont rejoint un très large public. La diversité des origines de plusieurs auteurs et réalisateurs donne à leurs oeuvres une couleur et une vision ouverte de la société québécoise. Par ailleurs, dès la fin des années 1920, les femmes y ont trouvé un espace professionnel équitable. Avant que la mémoire collective ait fait le deuil de cette production et que les univers sonores ne soient tombés dans l'oubli, sans doute est-il pertinent que soient retracés les moments significatifs de près de soixante-dix ans d'expériences radiophoniques. Professeure titulaire à l'Université du Québec à Montréal, Renée Legris a publié une dizaine d'ouvrages et plus de soixante articles sur les dramatiques à la radio et à la télévision. Elle a constitué avec Pierre Pagé la collection microfilmée Archives de la littérature radiophonique québécoise. Réalisatrice et animatrice d'émissions culturelles à CIRA-FM 91,3 de 1995 à 2001, elle a publié en 2004 Hubert Aquin et la radio. Son ouvrage Histoire des genres dramatiques à la radio québécoise vient conclure une longue recherche sur la création radiophonique d'oeuvres théâtrales au Québec.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire

  • EAN

    9782896646241

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    512 Pages

  • Poids

    6 379 Ko

  • Distributeur

    Demarque

  • Support principal

    ebook (pdf)

empty