Manhattan blues
Offrir cet ebook

Les mots clés

5 + 1 Lettres à Elvire américanité auteur haïtien Bamboola Bamboche baskets Charles de Gaulle Chester Himes concept enracinerrance cultures et imaginaires du monde dany laferrière De si jolies petites plages Denis Chegaray dialogues et échanges diaspora diaspora haïtienne diaspora noire diversité Du côté de chez Anne Du côté de chez Himes écrivain haïtien édition Mémoire d'encirer édition montréal Entre Dieu et le Président errance exil Faut-il revenir dans un cimetière en fête? femen fenêtres sur le monde Ferdinand je suis à Paris france culture francophonie Frantz Fanon Free 1977-1997. Sapriphage Géo histoire d'amour immigration en france jean-claude charles John Updike José Berzosa journaliste journaliste en france journaliste français L'enracinerrance Laure Adler Le Corps noir Le cuivre et le bambou Le Matin Le monde Le Quotiden de Paris Le retour de Maître Misère Le travail idéologique de l'information les éditions Mémoire d'encrier Les enfants de Millbrook Les lois de l'hospitalité Les treize morts d'Albert Ayler Libération lieu-carrefour lire autrement littérature littérature caribéenne littérature Haïti littérature haïtienne littérature monde littérature postcoloniale littérature-monde manhattan blues marguerite duras Max Genève mémoire d'encrier Michel Boy migration migrations Mission technique négociations négritude New York Noir des îles Noir sur noir Nous sommes ici pour rester On achève bien les poètes paris passerelles Politique Hebdo québec-antilles québec-caraïbe québec-haiti Raoul Peck rodney saint-éloi roman roman antillais roman caribéen roman haïti roman haïtien roman haïtien classique roman mémoire d´encrier Sainte dérive des cochons solidarité haiti québec solidarité haiti-québec Spike lee Sur des portraits d'amateurs traduction Woody Allen

Manhattan blues

À propos

Ferdinand est noir et exilé. Il oscille entre Paris et New York. À Manhattan, il loge chez Jenny. Par la suite, il rencontre la belle Fran dans un bar de Greenwich Village. Ferdinand est découragé, Fran est désespérée. Pendant trois jours, ils vont marcher, courir, parier, déambuler, flâner, s'aimer aux quatre coins de New York. Au rythme de l'écriture et de la musique de Jean-Claude Charles, entre le swing et le blues, entre les larmes et le fou rire, le coeur de Ferdinand balance entre Jenny et Fran.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences humaines & sociales

  • EAN

    9782897123222

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    274 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    1 116 Ko

  • Distributeur

    Demarque

Jean-Claude Charles

  • Naissance : 1-1-1949
  • Décès :1-1-2008 (Mort il y a 12 ans à l'âge de 59 ans)

Né en 1949 à Port-au-Prince, Jean-Claude Charles a quitté Haïti à l'âge de 2 ans. Romancier, poète, essayiste et journaliste, il est l'auteur d'une oeuvre immense. Marguerite Duras a vu en lui le « meilleur écrivain d'aujourd'hui ». Il est l'auteur d'essais et de romans dont Manhattan Blues (1985), Ferdinand, je suis à Paris (1987).

empty