Ils étaient vingt et cent...

Résumé

Par l'auteur de REQUIEM et UN HAVRE DE PAIX Un roman noir glaçant, pour ne jamais oublier. L'histoire d'un homme qui a vu la construction et la libération du plus grand camp d'extermination de femme du IIIème Reich, un homme qui a vécu des deux côtés des barbelés et qui a eu la vie sauve grâce à son art. Gunther, jeune allemand opposé au régime nazi, excelle dans l'art du dessin. Il se retrouve promu illustrateur officiel du camp de Ravensbrück, son oeil d'artiste interprète la vie et surtout la mort. L'histoire d'un homme qui a vu la construction et la libération du plus grand camp d'extermination de femme du IIIème Reich, un homme qui a vécu des deux côtés des barbelés. Prix des blogueurs 2016

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9791025105443

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    179 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    809 Ko

  • Distributeur

    Editis

Stanislas Petrosky

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Après avoir vainement essayé de faire croire à ses lecteurs qu'il était un réfugié arménien, Stanislas Petrosky a décidé de tomber le masque mortuaire. Si Petrosky n'est toujours pas son vrai nom, on sait désormais que l'individu, français, qui se cache derrière ce pseudonyme est un ancien thanatopracteur ayant travaillé pendant plus de trente ans dans le funéraire. L'homme voue un culte immodéré à Frédéric Dard, Michel Audiard. Sa plume est trempée dans la même encre, une encre sympathique. Résultat, on se gondole au fil des pages.

empty