La politique du rire ; satires, sacrilèges et blasphèmes (XVIe-XXIe siècles)

À propos

Les historiens vivent, travaillent et pensent dans la cité. Un mois après le massacre de la rédaction de Charlie, des historiens se réunissent à l'École Normale de la rue d'Ulm, pour penser ensemble comment depuis le XVIe siècle le rire a été une puissante arme politique, utilisée sous diverses formes, de la dérision subtile au rire féroce, en passant par la franche moquerie de l'adversaire. Il est un marqueur d'intelligence, de culture et s'inscrit durant les périodes de violence tel un processus de civilisation, forme de continuation d'une lutte sans effusion de sang... jusqu'à ce que les censeurs et les ignorants tentent de l'interdire ou le tuent, réellement, avant qu'il ne reparaisse, toujours... Tenter d'expliquer les rapports conflictuels entre l'invention du rire et la construction de la politique depuis Machiavel et Rabelais permettrait ainsi d'éclairer les ruptures actuelles d'un monde globalisé où la question du rire politique repose tout simplement celle de la liberté d'expression et de conscience, au coeur d'une cité républicaine meurtrie et à repenser.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire

  • EAN

    9791026700746

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    268 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    1 771 Ko

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Support principal

    ebook (ePub)

Pierre Serna

Pierre Serna est professeur d'université à Paris 1 Sorbonne et directeur de l'Institut d'histoire de la Révolution française.ÿIl est l'auteur de nombreux ouvrages, dont Antonelle. Aristocrate révolutionnaire. 1747-1817, Éditions du Félin, préface de Michel Vovelle ; Croiser le fer. Culture et violence de l'épée dans la France moderne. XVIe-XVIIIe siècle, Champ Vallon ; La République des girouettes. 1789-1815 et au-delà. Une anomalie politique française, la France de l'extrême centre, Champ Vallon.

empty