Les nouvelles métropoles du désir

Résumé

Dans la ville natale de l'auteur, trois adolescentes agressent un homme, ou plutôt un type, représentant caractéristique d'une classe d'êtres fashion. Témoin de ce lynchage, Éric Chauvier vient au secours de l'homme mais, déjà, les silhouettes des jeunes filles se sont éclipsées. La victime décline toute aide puis se dirige vers un bar, le bien-nommé Dark Rihanna, "bar-club très tendance", avaient décrit les journaux au moment de son ouverture. Le narrateur la suit, pénètre à son tour dans ce temple mondialisé - décoration new-yorkaise, murs de briques vertes, plafonniers industriels, le tout orné de reproductions d'oeuvres de Basquiat et de Keith Haring, de photographies de William Burroughs ou de Jack Kerouac. La clientèle du bar compose une collection de types : du "gentleman farmer hyperurbain" à la jeune femme un peu queer en passant par une fausse Patti Smith et une Debbie Harry plus réussie. Étranger dans la ville qui l'a vu grandir, l'anthropologue tente de saisir ce qu'il voit sans parvenir à en être lui-même acteur. Comment dans ces conditions devenir l'"observateur participant" prôné par l'ethnologie moderne ? Chauvier souhaiterait commander une bière. Ce qui semble peine perdue, tant les codes du lieu lui échappent. Devant le jeu de références remâchées qui s'étalent sous ses yeux, de Booba à Rihanna, Éric Chauvier explore avec une ironie pour le moins radicale les failles des représentations, la terreur tapie ou calfeutrée de ces nouvelles métropoles du désir. Parviendra-t-il à consommer ? Dans son non-genre, ce livre est une merveille.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9791030404203

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    79 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    286 Ko

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

Eric Chauvier

Éric Chauvier, trente-cinq ans, anthropologue de formation et de profession, travaille sur la perception des risques industriels. Il s'est déjà distingué l'année dernière en faisant paraître, aux éditions Allia, Anthropologie. Ce texte hybride et déroutant livrait un récit novateur dans le domaine de la littérature anthropologique.

empty