Fouché

À propos

Joseph Fouché (1759-1820) est l’une des figures les plus énigmatiques de son temps. Il a servi avec zèle la République, le Directoire, le Consulat, l'Empire et la Monarchie. Homme de l'ombre, disciple de Machiavel, Fouché aura survécu à tous les changements de régime sans jamais se départir de cette « absence de conviction » qui fascina Balzac autant que Stefan Zweig. Élève chez les Oratoriens, il devint sous la Révolution un pilleur d'églises. Conventionnel modéré, il vota la mort du roi et participa activement au massacre des Lyonnais royalistes. Ambassadeur du Directoire à Dresde, il cambriola son ambassade. Ministre de la Police, à l'abri derrière ses fiches et ses mouchards, il tint tête à Talleyrand et à Bonaparte. Signataire du premier manifeste sur l'égalité, il meurt richissime, duc d'Otrante et sénateur. Joseph Fouché, c'est l'art du reniement, la grâce du traître. Il n'y a pas de personnalité plus décriée que cet homme politique au sang-froid. Stefan Zweig nous donne ici un saisissant portrait de Fouché, en qui il voit la première incarnation d’un type politique moderne : l’homme de l’ombre, dissimulé, manipulateur, actionnant en coulisses les mécanismes du pouvoir réel. Illustrations sonores tirées de Beethoven : Symphonie n°7, deuxième mouvement, Allegretto (C) et (P) Audiolib, 2019 Insel Verlag, 1929 © Williams Verlag, Zürich et Atrium Press, 1976 © Éditions Grasset 1969 Durée : 9h47

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Biographies / Monographies

  • EAN

    9791035400637

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    846 222 Ko

  • Sommaire relié au texte

    Non

  • Ordonnancement des éléments (textuels ou non)

    Non

  • Description des éléments non textuels

    Non

  • Numérotation des pages papier (mises en page redistribuable)

    Non

empty