Le pays de la Merde

À propos

Chômeur longue durée, Bertrand ne s'attendait pas à ce que le boulot vienne jusqu'à lui. Tout comme il ne s'attendait pas à ce que ce boulot l'entraîne dans une aventure cauchemardesque. Version trash d'Alice au pays des merveilles et du Seigneur des Anneaux, Bertrand au Pays de la Merde est un récit fantastique à l'humour décapant.
Extrait : On bouffait quand mon beau-père m'a dit que j'avais reçu du courrier. Déjà, c'était louche. Généralement je ne reçois pas de courrier et en plus j'avais jamais vu une mine aussi réjouie chez mon beau-père. Je supporte pas mon beau-père. Depuis que ma mère l'a pris sous son aile, ce gros lard se ballade en terrain conquis chez nous. Il traîne sa carcasse bardée de galons en toc et passe son temps à gémir. "Tu sais, Bertrand" qu'il me dit souvent "J'aurais pu faire carrière mais j'ai pas saisi ma chance". Il est au chômage. L'entreprise de boulons dans laquelle il bossait a fait faillite. Fallait voir comme il en est revenu tout pleurnichard de son licenciement. Pendant des jours on les a essuyées ses larmes, ma mère, ma soeur et moi. A force, on en a eu marre et on a laissé tomber. Il est resté comme ça. Marcel, il s'appelle mon beau-père. Chez nous, on l'appelle aussi le roi du contre-exemple. C'est Julie qui a trouvé son surnom et à vrai dire ça lui va pas mal. Julie peut pas le saquer non plus. Quand elle rentre de l'école, elle trace dans sa chambre pour pas le rencontrer et après elle met Raphaël à fond les manettes pour pas l'entendre. Moi, comme je suis au chômage aussi, j'ai pas trop le choix. Je suis bien obligé de me le farcir. Au début, tu fais pas trop attention. Tu regardes la téloche bien tranquillement et tu le vois pas arriver. Pourtant si t'y prends garde, tu peux tout de suite le sentir, le Marcel. Il fait comme des ronds dans l'eau. Il te tourne pas mal autour avant de tailler la bavette. Après ce qu'il aime bien c'est se mettre derrière toi. C'est sa position favorite. Là, il attend un peu, puis il attaque : - Bertrand ? - Ouais Marcel ? - C'est quoi que tu regardes, Bertrand ? - Des clips, Marcel. - Et c'est bien ? - Ouais c'est bien, Marcel. - Ah. -... - Bertrand ? - Ouais, Marcel. - Tu comptes faire ça toute ta vie ? - Quoi, Marcel ? - Regarder la télé. Tu comptes faire ça toute ta vie ? - Je sais pas, Marcel. J'aime bien. - Tu préférerais pas chercher du boulot pour aider ta pauvre mère. - C'est dur maintenant de chercher du boulot, Marcel. - Oui, mais tu ne fais rien, Bertrand. T'es même pas passé t'inscrire au Pôle Emploi. - Je le ferai plus tard, Marcel. - Dis, Bertrand... - Ouais Marcel ? - Regarde-moi. - Je te regarde, Marcel. Qu'est-ce que tu veux me dire ? - Regarde-moi bien. - Je fais que ça. - Bertrand... - Ouais Marcel. - Tu comptes devenir comme moi. C'est ce que tu comptes faire ? - Euh non. J'espère pas. - Regarde-moi. C'est ça que tu veux ? Devenir un légume. Comme moi. - Je te l'ai dit, Marcel. Non. - Alors qu'est-ce que tu attends... - Pour quoi faire ? - Pour ne pas devenir comme moi. - Je vais chercher du boulot, promis. - Ah. Je savais bien que tu étais un mec raisonnable, Bertrand. C'est bien. - Ouais, Marcel...
Pour les adultes, Jean Zoubar a également écrit Métroscopie (réflexions amusées et amusantes sur les transports en commun), Un poète à vélo (récit décalé d'un voyage à vélo d'une semaine entre Paris et Saint Nazaire), L'immeuble (roman sombre), Le nain du président (polar), Mortelle pistache (polar).

  • EAN

    9791035918668

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    634 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Demarque

  • Entrepôt

    Entrepot Numérique

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty