À propos

" Lorsque tu m'as demandé, Stevan, si je t'écrirais, je t'ai dit que je répondrais à tes lettres, mais que je ne t'écrirais plus la première. "
Un soir que nous étions devant le feu, Claude me dit : " Si j'étais un homme, je t'épouserais. "
Je m'entendis lui répondre : " Si j'étais un homme, je t'épouserais, mais pas si j'étais une femme. " Pourquoi ? " Parce que nous sommes dans le temps. Parce que nous ne pouvons pas nous défaire du temps et que nous ne pourrions rien construire ensemble de durable. Si tu étais un homme et que je fusse une femme, je ne pourrais pas accepter d'être définie par toi. "
Il m'était douloureux de prononcer ces mots qui rompaient l'enchantement. Mais ce qui faisait le prix de notre rencontre, c'est qu'aucun mensonge ne pouvait se glisser entre nous, fût-ce au prix de notre déchirement.

Dans ce
Jeu d'échecs, publié pour la première fois en 1970, l'écrivain pratique une archéologie multiple, d'elle-même, de son époque et de sa psyché. L'alchimie entre sensibilité et intelligence à fleur de mots suscite le choc et le vertige.

En lice pour le prix Mémorable 2018

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9791097417116

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    144 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    307 Ko

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Support principal

    ebook (ePub)

Edith Thomas

  • Naissance : 23-1-1909
  • Décès :7-12-1970 (Mort il y a 50 ans à l'âge de 61 ans)

Romancière, archiviste, historienne et journaliste, Édith Thomas est née le 23 janvier 1909 à Montrouge et décédée le 7 décembre 1970 à Paris.ÿÉprise de vérité et de liberté, elle est une pionnière de l'Histoire des femmes. Résistante de la première heure, elle rejoint la rédaction des Lettres françaises et des éditions de Minuit, clandestines. Très tôt, ses romans sont publiés chez Gallimard. Le premier, La Mort de Marie, obtient le prix du premier roman en 1933. Son essai, Les "Pétroleuses", paraît en 1963 et le prix Femina-Vacaresco lui est décerné la même année ; c'est une seconde vie que lui offrent les éditions L'Amourier.

empty