Perrin

  • Publié en avril 1880, le recueil des Soirées de Médan réunit autour de Zola le nom de cinq de ses disciples : Maupassant, Huysmans, Henry Céard, Léon Hennique et Paul Alexis. Une vision commune inspire ces écrivains : manifester leur solidarité intellectuelle pour défendre les principes de la littérature naturaliste. Cet ouvrage s'efforce de reconstituer le mythe littéraire à l'origine de ce recueil. C'est pourquoi il ne se limite pas aux seules années 1877-1880, celles du naturalisme triomphant. Il commence en s'ouvrant sur l'exposé de la jeunesse de Zola à Aix-en-Provence, puis met en scène, les uns après les autres, tous les épisodes de la bataille naturaliste. Et, après avoir franchi la limite que constitue la mort de Zola, il s'achève en 1930, au moment de la commémoration du cinquantenaire des Soirées de Médan. En montrant les liens qui unissent les événements entre eux, il retrace les différents épisodes qui ont jalonné cette histoire, des dîners Flaubert à la fondation de l'Académie Goncourt ou à la création du pèlerinage de Médan. Il évoque des moments de réussite comme des échecs, des périodes d'exaltation comme des affrontements. En somme, il donne à voir, avec ses bonheurs et ses drames, une aventure collective, vécue par des écrivains que réunissait une même croyance dans la capacité de la littérature à représenter le mécanisme des réalités sociales.Zola, figure centrale de cet ouvrage, vu sous un nouvel angle. Non pas un génie solitaire, enfermé dans son univers personnel, mais un homme qui, depuis sa jeunesse, a souhaité vivre la création littéraire comme une expérience de groupe, en faisant de l'amitié un moteur de l'écriture. Sur le modèle absolu du cénacle balzacien qui posait entre ses membres l'idéal d'une solidarité sans faille.

  • L'affaire Dreyfus

    ,

    • Perrin
    • 12 Septembre 2019

    L'Affaire avec un A majuscule... L'affaire Dreyfus (1894-1906), du nom de cet officier juif alsacien accusé d'espionnage au profit de l'Allemagne, est toujours présente dans nos mémoires. Elle resurgit, au gré de l'actualité, comme une référence historique essentielle. Mais qui était au juste le capitaine Dreyfus ? Y a-t-il eu plusieurs affaires plutôt qu'une ? Le " J'accuse... ! " de Zola en offre-t-il un récit exhaustif ? Et l'écrivain a-t-il été assassiné ? Quels ont été les rôles réels des militaires Picquart et Esterhazy, du politique Clemenceau et de l'écrivain Péguy ? Les dreyfusards sont-ils à l'origine des pétitions ?
    C'est à ces questions, et à bien d'autres encore, que répond ce livre, tour à tour chronique d'un roman-feuilleton aux multiples rebondissements, plongée dans l'imaginaire de l'Affaire, réflexion sur ses " fake news " et méditation sur son actualité, entre erreurs judiciaires et " nouvel antisémitisme ".

empty