Alain Pagès

  • Découvrez le scénario du film Tchao Pantin
    Pompiste de nuit, Lambert fait la connaissance de Bensoussan, un jeune dealer d'origine arabe. En quelques nuits, une amitié naît, bientôt détruite par la mort du garçon. En partant à la recherche de ses meurtriers, Lambert exorcise les démons de son passé...

  • Publié en avril 1880, le recueil des Soirées de Médan réunit autour de Zola le nom de cinq de ses disciples : Maupassant, Huysmans, Henry Céard, Léon Hennique et Paul Alexis. Une vision commune inspire ces écrivains : manifester leur solidarité intellectuelle pour défendre les principes de la littérature naturaliste. Cet ouvrage s'efforce de reconstituer le mythe littéraire à l'origine de ce recueil. C'est pourquoi il ne se limite pas aux seules années 1877-1880, celles du naturalisme triomphant. Il commence en s'ouvrant sur l'exposé de la jeunesse de Zola à Aix-en-Provence, puis met en scène, les uns après les autres, tous les épisodes de la bataille naturaliste. Et, après avoir franchi la limite que constitue la mort de Zola, il s'achève en 1930, au moment de la commémoration du cinquantenaire des Soirées de Médan. En montrant les liens qui unissent les événements entre eux, il retrace les différents épisodes qui ont jalonné cette histoire, des dîners Flaubert à la fondation de l'Académie Goncourt ou à la création du pèlerinage de Médan. Il évoque des moments de réussite comme des échecs, des périodes d'exaltation comme des affrontements. En somme, il donne à voir, avec ses bonheurs et ses drames, une aventure collective, vécue par des écrivains que réunissait une même croyance dans la capacité de la littérature à représenter le mécanisme des réalités sociales.Zola, figure centrale de cet ouvrage, vu sous un nouvel angle. Non pas un génie solitaire, enfermé dans son univers personnel, mais un homme qui, depuis sa jeunesse, a souhaité vivre la création littéraire comme une expérience de groupe, en faisant de l'amitié un moteur de l'écriture. Sur le modèle absolu du cénacle balzacien qui posait entre ses membres l'idéal d'une solidarité sans faille.

  • Une ville entière peut-elle se retourner contre un homme et devenir un piège mortel ? C'est ce que Balasov, petit fonctionnaire russe, pense de Venise. Calone, lui, a un autre point de vue. Pour lui Balasov est fou, il a la manie de la persécution et voit des espions partout. Dommage, car il semblait pouvoir fournir d'intéressants renseignements. Mais Calone sait mieux que personne ce que valent les apparences. Et c'est pourquoi, au-delà de celles-ci, il poursuivra ses recherches dans une Venise noyée sous la pluie et chargée de maléfices.

  • - 1.000.000 de dollars ! - Laissez votre main tranquille ! - Dites votre prix ! Dites n'importe quoi ! - Il n'y a qu'une chose que vous puissiez me donner, monsieur Chipley... - Quoi ? Hé bien, dites quoi ?... - Votre vie. On ne corrompt pas Calone. Surtout si on lui tue ses belles amies. Dans ce cas, il fait effectivement payer. Mais à sa façon. Et s'il y a quelque chose à rendre, c'est l'âme. Et pas la monnaie.

  • Tuer gratuitement est une absurdité. C'est ce que pense Calone qui sait bien que ce n'est pas dans la nature de ses confrères amis ou adversaires. On dit que quelquefois les arbres cachent la forêt. Osaca Glässer est un arbre solide, massif, apparemment indestructible. Mais que cache-t-il ? Comment un type aussi malin que lui a-t-il pu faire appel à des petits tueurs du dimanche assez maladroits pour se faire prendre ? Et c'est finalement parce qu'il péchera par excès d'intelligence que Glässer se fera prendre. Sur ce terrain-là, Calone est décidément imbattable.

  • Les mémoires de Calone... Petit m. Non, Calone n'a pas encore atteint l'âge où l'on se raconte. Ces fameuses « mémoires » sont celles qu'on lui prête alors qu'il est devenu amnésique à la suite d'un attentat. Laquelle choisira-t-il ? Admettra-t-il qu'il faisait partie d'une organisation extrémiste et, que, à ce titre, il doit aller liquider un homme au sein même des services de Costes dont on lui dit qu'il est son plus mortel ennemi ? Mais Costes ne serait plus Costes s'il n'avait pas tout prévu, même et surtout l'imprévisible.

  • Les cartes étaient distribuées. Malinine semblait avoir un jeu solide. Les cartes de Calone étaient bonnes. Chacun savait l'autre susceptible de tricher. Au pot, la vie d'un homme et un mystérieux manuscrit. Au jeu, il faut toujours un vainqueur. Calone pensait bien qu'il le serait. Mais quelqu'un d'autre n'avait-il pas truqué les cartes dès le départ ?

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La naturalisme aujourd'hui, c'est d'abord une bibliographie, une chronologie, enfin un discours, jugements et analyses émis par la critique depuis un siècle. L'ouvrage se propose d'explorer le contenu intellectuel de ce 19e siècle naturaliste.

  • La piscine

    Alain Page

    Jean-Paul et Marianne, amants depuis deux ans, coulent des vacances idylliques dans une luxueuse villa près de Saint-Tropez. Leur ami Harry, séducteur brillant et cynique, arrive à l'improviste avec sa fille Pénélope, dont tous ignoraient l'existence. Jean-Paul et Harry sont en apparence les meilleurs copains du monde. En réalité, Harry a peu d'estime pour Jean-Paul, un écrivain raté dont il a protégé les débuts, tandis que Jean-Paul lui envie son argent, sa voiture et supporte mal qu'il ait été autrefois l'amant de Marianne. Les relations peu à peu se tendent, d'autant que Marianne semble prête à retomber dans les bras de Harry et que Jean-Paul découvre le charme de Pénélope...

  • L'affaire Dreyfus

    ,

    • Perrin
    • 12 Septembre 2019

    L'Affaire avec un A majuscule... L'affaire Dreyfus (1894-1906), du nom de cet officier juif alsacien accusé d'espionnage au profit de l'Allemagne, est toujours présente dans nos mémoires. Elle resurgit, au gré de l'actualité, comme une référence historique essentielle. Mais qui était au juste le capitaine Dreyfus ? Y a-t-il eu plusieurs affaires plutôt qu'une ? Le " J'accuse... ! " de Zola en offre-t-il un récit exhaustif ? Et l'écrivain a-t-il été assassiné ? Quels ont été les rôles réels des militaires Picquart et Esterhazy, du politique Clemenceau et de l'écrivain Péguy ? Les dreyfusards sont-ils à l'origine des pétitions ?
    C'est à ces questions, et à bien d'autres encore, que répond ce livre, tour à tour chronique d'un roman-feuilleton aux multiples rebondissements, plongée dans l'imaginaire de l'Affaire, réflexion sur ses " fake news " et méditation sur son actualité, entre erreurs judiciaires et " nouvel antisémitisme ".

empty