Ana Scott

  • Evil Ride

    Ana Scott

    Un biker a-t-il droit à la rédemption ?

    Fille de bikers, June a grandi dans un univers de violence, d'alcool et de sexe facile. Elle y a perdu son coeur et son innocence, avant que sa mère ne l'arrache à ce milieu à la mort de son père.

    Dix ans plus tard, elle est de retour au Texas pour gérer la succession de la maison familiale, avec deux objectifs : mener sa mission à bien rapidement, et ne pas croiser les BlackAngels.

    Encore moins Charlie... En un seul regard, la passion renaît. Ado, il était sûr de lui, tombeur et égoïste. Pourtant, elle le voulait, plus que tout, jusqu'à s'y perdre.

    Adulte, il est dur, loyal, sexy à se damner et déterminé à l'avoir dans ses bras et dans son lit. Et surtout, il semble avoir une autre version de ce qui les a séparés si brutalement dix ans plus tôt...

    Lui succombera-t-elle ?

    Auront-ils une nouvelle chance ? En auront-ils le temps, alors qu'un nouveau danger se profile et que leurs secrets pourraient tout détruire ?

    ***

    Je m'arrête net et lui fais face. Mon coeur s'emballe et un vertige me saisit ; les dix dernières années s'évanouissent comme par enchantement : de près, il est encore plus beau, plus attirant, plus séduisant. Ses cheveux courts mettent en valeur son visage, l'arête déterminée de sa mâchoire, ses yeux noirs. Je bloque sur ses lèvres charnues que j'ai tant aimé sentir sur moi, puis je longe son corps...

    Putain, reprends-toi, June !

    - Qu'est-ce que tu veux, Charlie ?

    Ma voix est rauque, écorchée, tout comme mon coeur en le sentant si près, bien trop près pour sa sécurité.

    - Je te l'ai dit. Parler.

    - De quoi, nom de Dieu ? Qu'est-ce que tu pourrais bien dire pour ta défense ?

    Il me dévisage, semblant complètement perdu, et il se passe les deux mains dans les cheveux, signe chez lui d'une grande nervosité.

    - Alors ? J'attends !

    Il ouvre la bouche, la referme.

    Putain, il se fout de ma gueule ! Il voulait à tout prix me parler, et maintenant que je lui en donne l'opportunité, il reste muet comme une carpe, à croire qu'il n'a aucun souvenir de cette nuit-là.

    - Je...

    - Oui ? Tu ?

    ***

    Evil Ride, d'Ana Scott, histoire intégrale.

  • The Dominant

    Ana Scott

    Insolent, sûr de lui, dominateur... irrésistible.


    Gabriel obtient toujours ce qu'il désire. Dans les affaires, contre ses rivaux, avec les femmes... Rien ni personne ne lui résiste.

    Il compte bien faire céder Sophia... et savourer sa victoire. Car il ne l'a pas choisie au hasard.

    Sauf que Sophia le défie, lui file entre les doigts et s'insinue peu à peu dans son coeur.

    Ce n'est pas du tout ce qui était prévu !

    Et le plan soigneusement mis au point par Gabriel risque bien de se retourner contre lui...

    ***


    Sa main, à mi-chemin entre ma hanche et mon ventre, son souffle chaud sur ma nuque me transportent. J'attends qu'il pose ses lèvres sur ma peau, mais il n'en fait rien, il se contente de me humer.

    Ce type sait tenter une femme, l'amener à la reddition, c'est le moins que je puisse dire. Quand enfin il pose ses lèvres au creux de mon cou, je suis obligée de me tenir à ses hanches pour ne pas tomber.

    Un soupir lui échappe, alors que je me fais violence pour ne pas gémir.

    - Bordel, Sophia, vous êtes délicieuse. J'ai envie de vous goûter, encore et encore. Partout.
    J'aimerais hurler « oui, ne t'arrête pas, j'en veux encore ! », mais, en entendant sa voix, ses mots susurrés, j'entrouvre les paupières, complètement perdue.

    Je reprends pied avec la réalité, me raidis, le moment de félicité passé.

    - Certainement pas ! dis-je sèchement après avoir échappé à ses bras et m'être retournée.

    - Je sais être persuasif.

    - Et moi affreusement têtue. Vous n'aurez pas le dernier mot, je peux vous l'assurer.

    - On parie ?

    ***


    The Dominant, d'Ana Scott, histoire intégrale.

  • Vicious Ride

    Ana Scott

    Biker, sexy, irrésistible... insupportable !

    Elliott rêvait de liberté, d'aventure, d'imprévus et de vivre au jour le jour.

    Il aurait pu être marin, il est devenu biker. Une gueule d'ange, une sensualité démoniaque et une seule attache : ses frères des BlackAngels.

    Elliott est dangereux, imprévisible, irrésistible... et Louisa sait qu'elle devrait se tenir éloignée de lui. Elle est fiancée, promise à une carrière d'avocate prestigieuse et à une vie confortable. Pourtant, rien ni personne ne la fait vibrer, jouir et espérer comme Elliott. Et elle aura beau le fuir, il compte bien la conquérir.

    Entre la raison et la passion, qui l'emportera ?

    ***

    Elliott se décolle du mur, approche lentement et place ses deux mains à plat de chaque côté de mon visage.

    - Tu as envie de moi, princesse ?

    Oh, putain, oui. Terriblement envie.

    J'aimerais le lui crier, mais je me contente de me noyer dans le désir brut qui illumine une fois de plus ses iris, répondant au mien. C'est irréfléchi, soudain, presque désespéré. Et même si ce doit être pour une heure, une nuit, cinq minutes, ça m'est égal, je veux profiter de ce moment et boire la coupe du désir jusqu'à la lie.

    Je l'agrippe par son blouson, l'attire à moi pour me jeter sur ses lèvres. Le goût de sa bouche m'enivre, et lorsque sa langue vient caresser la mienne, doucement au départ, puis de façon plus enfiévrée, je crois être au bord de l'évanouissement.

    Je murmure, tout contre ses lèvres :

    - Fais-moi jouir, Elliott. Comme jamais je n'ai joui de toute ma vie.

    ***

    Vicious Ride, d'Ana Scott, premiers chapitres du roman.

  • Last Ride

    Ana Scott

    Elle a vécu l'enfer, saura-t-il lui redonner goût à la vie ?

    ***

    Stan est sombre, dur et violent. Il n'est loyal à rien ni personne, sauf au club des BlackAngels.

    Rien n'a plus de prix à ses yeux que les grands espaces et la liberté qui va avec, et il refuse de se montrer vulnérable.

    L'amour ? Une perte de temps, un danger inutile.

    Mais ça, c'était avant que Julia déboule dans sa vie comme une tornade. Elle a échappé de peu à l'enfer, elle refuse de se soumettre à qui que ce soit.

    L'attirance qui les pousse l'un vers l'autre les dérange, les effraie... mais elle est plus forte que tout.
    />
    Comment faire naître l'amour sur les cendres, la mort et la violence ?

    D'autant que dans l'ombre, leur ennemi commun prépare sa vengeance...

    Après Dark Ride, découvrez Last Ride, la nouvelle romance d'Ana Scott !

    ***

    Je m'empare de ses lèvres, repousse Julia contre le mur pour peser de tout mon poids sur elle. Je la veux. Mon corps appelle le sien, je ne peux plus rien contrôler, et cette fois-ci, elle ne me fuit pas. Au contraire, elle répond à mes baisers et s'enflamme, après avoir lâché sa canette de bière. Elle enroule ses bras autour de mon cou, se presse contre moi, et je crois toucher le ciel. Sa langue touche la mienne, timidement, puis plus ardemment, foutant le feu à ma bite.

    Oui, je la veux. Bordel ! Je la veux chez moi, où il n'y aura que nous, où nous serons seuls au monde, pour lui prouver que je ne veux qu'elle et que je saurai la rendre heureuse.

    Nous et le ciel bleu.

    Nous et le silence.

    Nos âmes à vif.

    Je veux qu'elle soit à moi et rien qu'à moi, maintenant, tout de suite, j'ai trop attendu. J'ai failli la perdre. Je n'ai fait qu'entrevoir l'abîme qui s'ouvrait sous mes pieds, et j'en ai été anéanti. Il m'a fallu du temps pour le comprendre et l'admettre, pour accepter ses réactions. Maintenant, je sais. Je sais que je serai patient, il le faut. J'ai compris aussi qu'elle ne me repousse pas, moi, mais son passé qui la hante encore.

    Je me frotte contre elle, j'appuie mon bassin contre le sien, mais elle finit par me repousser doucement en mettant ses mains sur ma poitrine. Mes espoirs s'effondrent.

    Je me disais bien aussi, c'était trop beau pour durer...

    ***

    Last Ride, d'Ana Scott, histoire intégrale.

  • À corps brisés

    Ana Scott

    L'amour peut-il guérir toutes les blessures ?

    ***

    - Que faites-vous ici ? Vous n'avez pas rendez-vous aujourd'hui.

    Adam me regarde depuis son fauteuil roulant, un air de défi sur le visage.

    - Je me disais que je pouvais commencer ma rééducation, plutôt que de me faire chier dans ma chambre.

    OK...

    - Vous n'étiez pas obligé d'exiger une chambre individuelle si vous aviez peur de vous ennuyer, je réponds, d'une voix dure.

    - Je ne suis pas très sociable.

    - Je m'en suis rendu compte, effectivement. Maintenant, si vous voulez bien m'excuser.

    Je le contourne, pour franchir les portes automatiques, mais il m'interrompt, d'une voix grave, presque sensuelle :

    - Jeanne, vous voulez peut-être que je vous supplie ?

    Je me retourne, surprise, attendant la suite.

    - Si je le pouvais, croyez bien que je me mettrais à genoux.

    À voir son sourire en coin, il n'en pense pas un mot. Il se moque de moi.

    Quel connard !

    Imbu de lui-même, séduisant, très séduisant même, mais un parfait connard quand même.

    - Très bien, je vais voir ce que je peux faire.

    Un sourire de satisfaction illumine ses traits.

    - Mais avant, je veux que vous vous excusiez.

    Adam se renfrogne aussitôt.

    - Pardon ?

    - Vous m'avez parfaitement comprise.

    - Pour quelle raison devrais-je m'excuser ?

    Encore une fois, nous nous affrontons. J'ai du mal à retenir les battements de mon coeur, qui semble vouloir littéralement s'échapper de ma poitrine.

    - Vous savez très bien pourquoi, répliqué-je. Peut-être avez-vous l'habitude que tout le monde s'aplatisse devant vous, mais avec moi, c'est peine perdue.

    Une fois de plus, un charmant sourire étire ses lèvres. Je ne peux en détourner le regard, tout comme je me sens fondre sous son air frondeur de bad boy.
    Je me reprends, avant de céder et de perdre la face, tandis qu'il se rencogne dans son fauteuil, en croisant les bras.

    - Très bien, que voulez-vous entendre ?

    - Ah non, ne comptez pas sur moi pour vous aider, ce serait trop facile.

    Je regarde ma montre, impatiente d'en finir avec M. Parfait Connard.

    - Mon temps de patience est écoulé. À demain monsieur Champdor !

    Il croyait peut-être me faire plier avec ses grands yeux lumineux, son petit sourire en coin à faire damner un saint, ses belles dents blanches. Mes lèvres s'étirent lorsque j'entends implorer derrière moi :

    - Jeanne, putain, vous n'allez pas...

    ***

    Le coeur en miettes, Jeanne se noie dans le travail pour oublier que son fiancé vient de la quitter.

    Au château, où elle officie comme kiné, elle doit s'occuper d'un nouveau patient, le ténébreux Adam Champdor. Le corps brisé par un grave accident de moto, il est persuadé de ne plus jamais remarcher. Son séjour au château est sa dernière chance.

    Entre Jeanne et Adam, naît une passion torride et tourmentée, dans laquelle chacun essaie de se reconstruire.

    Mais bientôt, la jeune femme doit faire face à un terrible choix, sans doute le plus important de toute son existence...

    Découvrez À corps brisés, la première romance d'Ana Scott aux Éditions Addictives !

  • Dark Ride

    Ana Scott

    Elle l'obsède, il la veut, mais elle est intouchable...
    ***
    - Quand je bois, je deviens chiant et con, déclare Aaron.
    Je retiens un sourire.
    - Tu veux dire : plus que d'habitude ?
    - C'est ça, princesse, fous-toi de ma gueule.
    Il s'approche dangereusement, franchissant les mètres qui nous séparent pour souder son corps au mien.
    - Le pire, quand j'ai trop bu, tu sais ce que c'est ?
    Il caresse ma joue, mais retire sa main si vivement que j'ai l'impression d'avoir imaginé ce geste. Je ne peux détacher mon regard de son visage, diablement viril, de ses lèvres charnues, si proches de ma peau. Son souffle est un subtil mélange de cigarette et de whisky. J'en ai le tournis. Je ne pensais pas, de ma vie, être attirée par de tels effluves, mais le fait est là : je suis subjuguée, presque hypnotisée par son attitude conquérante, ses yeux ravageurs, enflammés de désir.
    - Non, je ne sais pas, soufflé-je d'une toute petite voix en me reculant contre le mur, mon coeur ayant décidé de me torturer, d'arrêter sa course, pour s'effondrer à mes pieds, ou devant les siens.
    Il s'approche un peu plus, caresse mon cou, ma nuque, me faisant frissonner.
    - J'ai une furieuse envie de baiser. Et là, maintenant, c'est de toi que j'ai envie.
    Hein ?
    Il est si près qu'il pourrait ne faire de moi qu'une bouchée. Il suffirait qu'il dévie un peu la tête pour que nos lèvres se touchent. Son odeur m'envahit, déclenche quelque chose de primaire au fond de mon corps, quelque chose que je ne contrôle pas, que je ne comprends pas, mais qui me remplit de crainte. Lorsqu'il se recule brutalement, me privant de son soutien, j'ai le sentiment de perdre pied, de tomber, de m'écrouler pour dévaler l'escalier.
    - Ta place n'est pas ici, princesse, lance-t-il. Tu devrais retourner d'où tu viens.
    ***
    Après un terrible événement, Cassandra n'a d'autre choix que de fuir Austin, la ville où elle a grandi, pour partir sur les traces de son passé.
    Aaron Travis est un biker, vice-président des BlackAngels, l'une des branches des OutlawsRiders, le plus gros moto club des États-Unis. Son univers se résume à ses affaires, son clan, ses frères et les filles faciles.
    La première rencontre de Cassandra et Aaron, des années auparavant, les a tous les deux marqués à jamais. Le destin va les faire se retrouver...
    Après À corps brisés, retrouvez Ana Scott dans une romance sombre et pleine de dangers !
    Histoire intégrale.

  • Il va la rendre folle... de désir.


    La première fois que Jodie rencontre Harry, elle le surprend en pleine partie de jambes en l'air pendant une réception.

    Il est canon, il a les plus belles fesses qu'elle ait jamais vues... et il est aussi arrogant que hautain !

    Pour leur deuxième rencontre, il vient la convaincre de ne pas organiser le remariage de sa belle-mère avec son meilleur ami.

    Sauf que Jodie a absolument besoin de ce contrat pour maintenir sa boîte d'événementiel à flot.

    Et peu importe s'il a un sourire incroyable, un corps à se damner et un regard brûlant : Jodie ne cédera pas !

    Enfin... c'est ce qu'elle veut croire.

    ***


    - Vous avez tout ce qu'il vous faut ?

    Qu'on en finisse !

    Son regard fiévreux ne cesse de fouiller le mien.

    - Non ! Depuis que je vous ai vue, j'ai envie de faire ça !

    Et soudain, ses lèvres sont sur les miennes.

    Tout mon corps se tend. Je tente de résister, mais en plus de la surprise, une pensée me submerge : ce type beau comme un dieu veut m'embrasser !

    J'hallucine.

    Après seulement quelques secondes, je perds pied et réponds à son baiser, me laissant happer.

    Des gémissements lui échappent tandis qu'il enroule sa langue autour de la mienne. Jamais aucun homme ne m'a embrassée de cette façon, avec autant d'impatience et de passion.

    Je sais que je devrais fuir, mais je ne peux pas.
    C'est trop bon, j'en veux encore !
    Je glisse mes doigts dans ses cheveux, l'embrasse encore plus fiévreusement alors que le bon sens voudrait que je fuie cet homme qui, vu la façon dont il se comporte avec les femmes, ne cherche certainement qu'à épingler une nouvelle proie à son tableau de chasse.

    Son baiser s'intensifie, l'une de ses mains se faufile jusqu'à ma nuque, fait naître des milliers de frissons le long de mon dos, son bassin se presse contre le mien.
    Je suis perdue.

    - Je vous veux. Maintenant ?

    ***


    Un enfoiré... mais un coup de folie !, d'Ana Scott, histoire intégrale.

  • The Dominant - Teaser

    Ana Scott

    Insolent, sûr de lui, dominateur... irrésistible.


    Gabriel obtient toujours ce qu'il désire. Dans les affaires, contre ses rivaux, avec les femmes... Rien ni personne ne lui résiste.

    Il compte bien faire céder Sophia... et savourer sa victoire. Car il ne l'a pas choisie au hasard.

    Sauf que Sophia le défie, lui file entre les doigts et s'insinue peu à peu dans son coeur.

    Ce n'est pas du tout ce qui était prévu !

    Et le plan soigneusement mis au point par Gabriel risque bien de se retourner contre lui...


    ***


    Sa main, à mi-chemin entre ma hanche et mon ventre, son souffle chaud sur ma nuque me transportent. J'attends qu'il pose ses lèvres sur ma peau, mais il n'en fait rien, il se contente de me humer.

    Ce type sait tenter une femme, l'amener à la reddition, c'est le moins que je puisse dire. Quand enfin il pose ses lèvres au creux de mon cou, je suis obligée de me tenir à ses hanches pour ne pas tomber.

    Un soupir lui échappe, alors que je me fais violence pour ne pas gémir.

    - Bordel, Sophia, vous êtes délicieuse. J'ai envie de vous goûter, encore et encore. Partout.

    J'aimerais hurler « oui, ne t'arrête pas, j'en veux encore ! », mais, en entendant sa voix, ses mots susurrés, j'entrouvre les paupières, complètement perdue.

    Je reprends pied avec la réalité, me raidis, le moment de félicité passé.

    - Certainement pas ! dis-je sèchement après avoir échappé à ses bras et m'être retournée.

    - Je sais être persuasif.

    - Et moi affreusement têtue. Vous n'aurez pas le dernier mot, je peux vous l'assurer.

    - On parie ?

    ***



    The Dominant, d'Ana Scott, premiers chapitres du roman.

  • Soumise à l'Ultra

    Ana Scott

    Il la veut, elle le hait !

    Les Ultras, des extraterrestres à forme humaine en plus beaux et en plus grands, envahissent notre planète.

    À les entendre, ils ont les meilleures intentions du monde?: ils sont venus nous sauver de l'extinction, inévitable, et d'une pandémie imminente.

    Mais Cheyenne Keaton, une jeune chercheuse, ne croit pas en l'altruisme des aliens ; elle a l'intuition que derrière leurs belles promesses se cache un autre plan.

    D'autant plus que le seigneur des Ultras, Hannibal, semble avoir jeté son dévolu sur elle. Il la veut et il est prêt à tout pour l'obtenir.

    Et plus il la veut, plus elle le hait... mais plus elle le hait, plus il la veut.

    Découvrez la première romance intergalactique d'Ana Scott !

    ***

    Un léger sourire étire ses lèvres. Un sourire séducteur. Le plus charmant sourire que j'aie pu voir sur le visage d'un... homme.

    Il s'arrête à distance raisonnable, me tend la main.

    - Mademoiselle Keaton, c'est un plaisir de vous revoir.

    Je regarde sa main, puis lui. Je n'ai aucune envie de le toucher. Je ne veux pas sentir sa peau sur la mienne. Il faudrait me payer très cher !

    Il hausse un sourcil et je frissonne sous l'intensité de son regard. Un regard implacable, aussi dominant que dans mon rêve. Je ne peux m'empêcher de noter ses pommettes saillantes, sa mâchoire carrée, ses lèvres charnues parfaitement dessinées. L'intensité de ses iris augmente. Il cherche à me soumettre. Mon coeur fait un bond dans ma poitrine. Ce n'était pas seulement un rêve, c'était beaucoup plus que ça et, si j'en crois la lueur de son regard, il a partagé ce moment avec moi. Vraiment partagé.
    Comment est-ce possible?? Comment arrivent-ils à faire ça??

    - Oh... vous vous connaissez déjà?? s'étonne Terrence.

    On peut dire ça, oui...

    Je me reprends et affronte avec courage le regard d'or de la créature.

    - J'ai eu l'honneur de vivre en direct l'arrivée de ces... hum... de ces messieurs, à Manhattan. J'avoue que c'était assez surprenant.

    Le sourire de l'Ultra s'accentue, me révélant des dents d'une blancheur irréprochable.

    À croire que toute sa personne a été plongée dans une solution de... je ne sais pas, de natron. De cette substance que les Égyptiens utilisaient pour conserver les momies. Il est si parfait, sans le moindre défaut, qu'il paraît presque irréel. Et pourtant il est bien réel. Je perçois sa chaleur. Elle arrive jusqu'à moi. Ce type est bouillant. Il s'en dégage un magnétisme qui m'attire irrésistiblement, comme deux aimants peuvent s'attirer.

    Ce n'est pas possible d'être aussi beau ! Ça n'existe pas ! Ils doivent être en caoutchouc !

    Je serre les dents, réfrène mon envie de poser mon index sur sa poitrine pour appuyer dessus et sentir sous mon doigt s'il est bien de chair et de sang.

    - Mlle Keaton est effectivement la première personne que j'ai vue.

    Il me sourit.

    C'est ça, fous-toi de ma gueule !

    Je sais très bien à quoi il pense !

    Mais de là à imaginer qu'il a fait appel au laboratoire où je fais mon stage juste pour entrer physiquement en contact avec moi, il y a un pas, que je me garderai bien de franchir. Sa voix est comme un ronronnement dans ma tête, douce, chaude, vibrante. Attirante.

    - J'espère que maintenant que vous m'avez sous les yeux, je vous inspire autre chose que de la peur.

    Je rougis jusqu'à la racine des cheveux.

    ***

    Soumise à l'Ultra - The Virgin Plan, d'Ana Scott, histoire intégrale.

  • Il la veut, elle le hait !

    Les Ultras, des extraterrestres à forme humaine en plus beaux et en plus grands, envahissent notre planète.

    À les entendre, ils ont les meilleures intentions du monde?: ils sont venus nous sauver de l'extinction, inévitable, et d'une pandémie imminente.

    Mais Cheyenne Keaton, une jeune chercheuse, ne croit pas en l'altruisme des aliens ; elle a l'intuition que derrière leurs belles promesses se cache un autre plan.

    D'autant plus que le seigneur des Ultras, Hannibal, semble avoir jeté son dévolu sur elle. Il la veut et il est prêt à tout pour l'obtenir.

    Et plus il la veut, plus elle le hait... mais plus elle le hait, plus il la veut.

    Découvrez la première romance intergalactique d'Ana Scott !

    ***

    Un léger sourire étire ses lèvres. Un sourire séducteur. Le plus charmant sourire que j'aie pu voir sur le visage d'un... homme.

    Il s'arrête à distance raisonnable, me tend la main.

    - Mademoiselle Keaton, c'est un plaisir de vous revoir.

    Je regarde sa main, puis lui. Je n'ai aucune envie de le toucher. Je ne veux pas sentir sa peau sur la mienne. Il faudrait me payer très cher !

    Il hausse un sourcil et je frissonne sous l'intensité de son regard. Un regard implacable, aussi dominant que dans mon rêve. Je ne peux m'empêcher de noter ses pommettes saillantes, sa mâchoire carrée, ses lèvres charnues parfaitement dessinées. L'intensité de ses iris augmente. Il cherche à me soumettre. Mon coeur fait un bond dans ma poitrine. Ce n'était pas seulement un rêve, c'était beaucoup plus que ça et, si j'en crois la lueur de son regard, il a partagé ce moment avec moi. Vraiment partagé.

    Comment est-ce possible?? Comment arrivent-ils à faire ça??

    - Oh... vous vous connaissez déjà?? s'étonne Terrence.

    On peut dire ça, oui...

    Je me reprends et affronte avec courage le regard d'or de la créature.

    - J'ai eu l'honneur de vivre en direct l'arrivée de ces... hum... de ces messieurs, à Manhattan. J'avoue que c'était assez surprenant.

    Le sourire de l'Ultra s'accentue, me révélant des dents d'une blancheur irréprochable.

    À croire que toute sa personne a été plongée dans une solution de... je ne sais pas, de natron. De cette substance que les Égyptiens utilisaient pour conserver les momies. Il est si parfait, sans le moindre défaut, qu'il paraît presque irréel. Et pourtant il est bien réel. Je perçois sa chaleur. Elle arrive jusqu'à moi. Ce type est bouillant. Il s'en dégage un magnétisme qui m'attire irrésistiblement, comme deux aimants peuvent s'attirer.

    Ce n'est pas possible d'être aussi beau ! Ça n'existe pas ! Ils doivent être en caoutchouc !

    Je serre les dents, réfrène mon envie de poser mon index sur sa poitrine pour appuyer dessus et sentir sous mon doigt s'il est bien de chair et de sang.

    - Mlle Keaton est effectivement la première personne que j'ai vue.

    Il me sourit.

    C'est ça, fous-toi de ma gueule !

    Je sais très bien à quoi il pense !

    Mais de là à imaginer qu'il a fait appel au laboratoire où je fais mon stage juste pour entrer physiquement en contact avec moi, il y a un pas, que je me garderai bien de franchir. Sa voix est comme un ronronnement dans ma tête, douce, chaude, vibrante. Attirante.

    - J'espère que maintenant que vous m'avez sous les yeux, je vous inspire autre chose que de la peur.

    Je rougis jusqu'à la racine des cheveux.

    ***


    Soumise à l'Ultra - The Virgin Plan, d'Ana Scott, premiers chapitres du roman.

  • Il est tout ce qu'elle déteste. Et pourtant elle va l'adorer.

    Dante est dominateur, sûr de lui, farouchement indépendant...

    Hors de question de révéler ses failles et ses blessures à qui que ce soit !

    Sauf qu'il vient d'échapper de peu à la mort dans un accident d'avion, et qu'il a besoin de soins, d'une infirmière à domicile.

    Quand Blanche débarque dans son palace grec, elle sait déjà qu'il va tout tenter pour la faire fuir.

    Mais il ignore qu'elle a encore plus de caractère que lui !

    Et lorsqu'en plus, le désir et la passion s'en mêlent, l'affrontement n'en devient que plus savoureux...

    ***

    - Je n'ai pas besoin de toi. Tire-toi !

    Pardon ?

    - À moins que tu n'aies envie de remplacer ma main ?

    Quoi ?

    Aurait-il changé au point de devenir un parfait connard, ou l'était-il déjà avant ?

    - Je ne suis ni assistante sexuelle, ni pute, rétorqué-je, oubliant pour un temps mon excitation et fermement décidée à ne pas me laisser intimider. Et je crois que tu n'es pas atteint au point de ne pas pouvoir te masturber !

    Ses iris deviennent encore plus noirs, presque implacables.

    - Mets-toi à poil, ça me motivera !

    Putain, il le fait exprès ou quoi ? Quel con !

    - Je sais ce que tu es en train de faire, Dante, mais sache que ça ne marchera pas avec moi.

    - Ouais, je suis en train de me branler, tu veux vérifier ?

    J'ai dû lui sembler ingénue lors de nos précédentes rencontres pour qu'il pense que le sexe me fait peur, ce qui n'est pas le cas.

    - Tu m'as coupé dans mon élan, tu me dois bien ça, non ?

    - Provocateur ! lâché-je, en soudant mon regard au sien.

    - Voyeuse ! répond-il du tac au tac.

    ***

    Bastard of the Year, d'Ana Scott, premiers chapitres du roman.

  • Bastard of the Year

    Ana Scott

    Il est tout ce qu'elle déteste. Et pourtant elle va l'adorer.

    Dante est dominateur, sûr de lui, farouchement indépendant...

    Hors de question de révéler ses failles et ses blessures à qui que ce soit !

    Sauf qu'il vient d'échapper de peu à la mort dans un accident d'avion, et qu'il a besoin de soins, d'une infirmière à domicile.

    Quand Blanche débarque dans son palace grec, elle sait déjà qu'il va tout tenter pour la faire fuir.

    Mais il ignore qu'elle a encore plus de caractère que lui !

    Et lorsqu'en plus, le désir et la passion s'en mêlent, l'affrontement n'en devient que plus savoureux...

    ***

    - Je n'ai pas besoin de toi. Tire-toi !

    Pardon ?

    - À moins que tu n'aies envie de remplacer ma main ?

    Quoi ?

    Aurait-il changé au point de devenir un parfait connard, ou l'était-il déjà avant ?

    - Je ne suis ni assistante sexuelle, ni pute, rétorqué-je, oubliant pour un temps mon excitation et fermement décidée à ne pas me laisser intimider. Et je crois que tu n'es pas atteint au point de ne pas pouvoir te masturber !

    Ses iris deviennent encore plus noirs, presque implacables.

    - Mets-toi à poil, ça me motivera !

    Putain, il le fait exprès ou quoi ? Quel con !

    - Je sais ce que tu es en train de faire, Dante, mais sache que ça ne marchera pas avec moi.

    - Ouais, je suis en train de me branler, tu veux vérifier ?

    J'ai dû lui sembler ingénue lors de nos précédentes rencontres pour qu'il pense que le sexe me fait peur, ce qui n'est pas le cas.

    - Tu m'as coupé dans mon élan, tu me dois bien ça, non ?

    - Provocateur ! lâché-je, en soudant mon regard au sien.

    - Voyeuse ! répond-il du tac au tac.

    ***

    Bastard of the Year, d'Ana Scott, histoire intégrale.

  • Il va la rendre folle... de désir.


    La première fois que Jodie rencontre Harry, elle le surprend en pleine partie de jambes en l'air pendant une réception.

    Il est canon, il a les plus belles fesses qu'elle ait jamais vues... et il est aussi arrogant que hautain !

    Pour leur deuxième rencontre, il vient la convaincre de ne pas organiser le remariage de sa belle-mère avec son meilleur ami.

    Sauf que Jodie a absolument besoin de ce contrat pour maintenir sa boîte d'événementiel à flot.

    Et peu importe s'il a un sourire incroyable, un corps à se damner et un regard brûlant : Jodie ne cédera pas !

    Enfin... c'est ce qu'elle veut croire.

    ***


    - Vous avez tout ce qu'il vous faut ?

    Qu'on en finisse !

    Son regard fiévreux ne cesse de fouiller le mien.

    - Non ! Depuis que je vous ai vue, j'ai envie de faire ça !

    Et soudain, ses lèvres sont sur les miennes.

    Tout mon corps se tend. Je tente de résister, mais en plus de la surprise, une pensée me submerge : ce type beau comme un dieu veut m'embrasser !

    J'hallucine.

    Après seulement quelques secondes, je perds pied et réponds à son baiser, me laissant happer.

    Des gémissements lui échappent tandis qu'il enroule sa langue autour de la mienne. Jamais aucun homme ne m'a embrassée de cette façon, avec autant d'impatience et de passion.

    Je sais que je devrais fuir, mais je ne peux pas.

    C'est trop bon, j'en veux encore !

    Je glisse mes doigts dans ses cheveux, l'embrasse encore plus fiévreusement alors que le bon sens voudrait que je fuie cet homme qui, vu la façon dont il se comporte avec les femmes, ne cherche certainement qu'à épingler une nouvelle proie à son tableau de chasse.

    Son baiser s'intensifie, l'une de ses mains se faufile jusqu'à ma nuque, fait naître des milliers de frissons le long de mon dos, son bassin se presse contre le mien.

    Je suis perdue.

    - Je vous veux. Maintenant ?

    ***

    Un enfoiré... mais un coup de folie !, d'Ana Scott, premiers chapitres du roman.

  • Dark Ride - Teaser

    Ana Scott

    Elle l'obsède, il la veut, mais elle est intouchable...
    ***
    - Quand je bois, je deviens chiant et con, déclare Aaron.
    Je retiens un sourire.
    - Tu veux dire : plus que d'habitude ?
    - C'est ça, princesse, fous-toi de ma gueule.
    Il s'approche dangereusement, franchissant les mètres qui nous séparent pour souder son corps au mien.
    - Le pire, quand j'ai trop bu, tu sais ce que c'est ?
    Il caresse ma joue, mais retire sa main si vivement que j'ai l'impression d'avoir imaginé ce geste. Je ne peux détacher mon regard de son visage, diablement viril, de ses lèvres charnues, si proches de ma peau. Son souffle est un subtil mélange de cigarette et de whisky. J'en ai le tournis. Je ne pensais pas, de ma vie, être attirée par de tels effluves, mais le fait est là : je suis subjuguée, presque hypnotisée par son attitude conquérante, ses yeux ravageurs, enflammés de désir.
    - Non, je ne sais pas, soufflé-je d'une toute petite voix en me reculant contre le mur, mon coeur ayant décidé de me torturer, d'arrêter sa course, pour s'effondrer à mes pieds, ou devant les siens.
    Il s'approche un peu plus, caresse mon cou, ma nuque, me faisant frissonner.
    - J'ai une furieuse envie de baiser. Et là, maintenant, c'est de toi que j'ai envie.
    Hein ?
    Il est si près qu'il pourrait ne faire de moi qu'une bouchée. Il suffirait qu'il dévie un peu la tête pour que nos lèvres se touchent. Son odeur m'envahit, déclenche quelque chose de primaire au fond de mon corps, quelque chose que je ne contrôle pas, que je ne comprends pas, mais qui me remplit de crainte. Lorsqu'il se recule brutalement, me privant de son soutien, j'ai le sentiment de perdre pied, de tomber, de m'écrouler pour dévaler l'escalier.
    - Ta place n'est pas ici, princesse, lance-t-il. Tu devrais retourner d'où tu viens.
    ***
    Après un terrible événement, Cassandra n'a d'autre choix que de fuir Austin, la ville où elle a grandi, pour partir sur les traces de son passé.
    Aaron Travis est un biker, vice-président des BlackAngels, l'une des branches des OutlawsRiders, le plus gros moto club des États-Unis. Son univers se résume à ses affaires, son clan, ses frères et les filles faciles.
    La première rencontre de Cassandra et Aaron, des années auparavant, les a tous les deux marqués à jamais. Le destin va les faire se retrouver...
    Après À corps brisés, retrouvez Ana Scott dans une romance sombre et pleine de dangers !
    Premiers chapitres du roman.

  • L'amour peut-il guérir toutes les blessures ?

    ***

    - Que faites-vous ici ? Vous n'avez pas rendez-vous aujourd'hui.

    Adam me regarde depuis son fauteuil roulant, un air de défi sur le visage.

    - Je me disais que je pouvais commencer ma rééducation, plutôt que de me faire chier dans ma chambre.

    OK...

    - Vous n'étiez pas obligé d'exiger une chambre individuelle si vous aviez peur de vous ennuyer, je réponds, d'une voix dure
    .
    - Je ne suis pas très sociable.

    - Je m'en suis rendu compte, effectivement. Maintenant, si vous voulez bien m'excuser.

    Je le contourne, pour franchir les portes automatiques, mais il m'interrompt, d'une voix grave, presque sensuelle :

    - Jeanne, vous voulez peut-être que je vous supplie ?

    Je me retourne, surprise, attendant la suite.

    - Si je le pouvais, croyez bien que je me mettrais à genoux.

    À voir son sourire en coin, il n'en pense pas un mot. Il se moque de moi.

    Quel connard !

    Imbu de lui-même, séduisant, très séduisant même, mais un parfait connard quand même.

    - Très bien, je vais voir ce que je peux faire.

    Un sourire de satisfaction illumine ses traits.

    - Mais avant, je veux que vous vous excusiez.

    Adam se renfrogne aussitôt.

    - Pardon ?

    - Vous m'avez parfaitement comprise.

    - Pour quelle raison devrais-je m'excuser ?

    Encore une fois, nous nous affrontons. J'ai du mal à retenir les battements de mon coeur, qui semble vouloir littéralement s'échapper de ma poitrine.

    - Vous savez très bien pourquoi, répliqué-je. Peut-être avez-vous l'habitude que tout le monde s'aplatisse devant vous, mais avec moi, c'est peine perdue.

    Une fois de plus, un charmant sourire étire ses lèvres. Je ne peux en détourner le regard, tout comme je me sens fondre sous son air frondeur de bad boy.

    Je me reprends, avant de céder et de perdre la face, tandis qu'il se rencogne dans son fauteuil, en croisant les bras.

    - Très bien, que voulez-vous entendre ?

    - Ah non, ne comptez pas sur moi pour vous aider, ce serait trop facile.

    Je regarde ma montre, impatiente d'en finir avec M. Parfait Connard.

    - Mon temps de patience est écoulé. À demain monsieur Champdor !

    Il croyait peut-être me faire plier avec ses grands yeux lumineux, son petit sourire en coin à faire damner un saint, ses belles dents blanches. Mes lèvres s'étirent lorsque j'entends implorer derrière moi :

    - Jeanne, putain, vous n'allez pas...

    ***

    Le coeur en miettes, Jeanne se noie dans le travail pour oublier que son fiancé vient de la quitter.

    Au château, où elle officie comme kiné, elle doit s'occuper d'un nouveau patient, le ténébreux Adam Champdor. Le corps brisé par un grave accident de moto, il est persuadé de ne plus jamais remarcher. Son séjour au château est sa dernière chance.

    Entre Jeanne et Adam, naît une passion torride et tourmentée, dans laquelle chacun essaie de se reconstruire.

    Mais bientôt, la jeune femme doit faire face à un terrible choix, sans doute le plus important de toute son existence...

    Découvrez À corps brisés, la première romance d'Ana Scott aux Éditions Addictives !

    Premiers chapitres du roman.

  • Personne ne lui dit jamais non, sauf elle.

    Amos a le monde à ses pieds : acteur de renommée mondiale, égérie des plus grandes marques, il obtient tout ce qu'il veut d'un claquement de doigts.

    Les femmes ? Une agréable distraction le temps d'une nuit ou deux, jamais plus.

    Son coeur a déjà été brisé par son premier amour, Helena, hors de question de le remettre en jeu !

    Sauf que le destin est farceur et la remet sur sa route : elle est plus belle que jamais, le désir s'embrase... la colère aussi.

    Amos n'est pas prêt à pardonner malgré les sentiments puissants qui le poussent vers elle.

    Helena refuse de s'expliquer sur son départ des années auparavant et lutte de toutes ses forces contre cette attirance électrique.

    Les volontés s'affrontent, les coeurs et les corps aussi... Qui sortira vainqueur de ce match brûlant ?

    ***


    - Tu aimes ?

    - Oh oui...
    Je crois que j'ai gémi ! Misère !

    - Je parlais du poivron, chaton, ironise-t-il.

    - Oh euh... oui... bien sûr, je... j'aime bien aussi... pataugé-je.

    - Aussi ? Qu'est-ce que tu aimes « d'autre » ? demande-t-il encore en insistant sur ce dernier mot, avec ce petit sourire en coin que j'adore et qui me fait littéralement craquer.

    - Oh... J'ai dit aussi ?

    - Oui, chaton, tu as dit « aussi ». J'ai très bien entendu.

    Il tend la main, essuie ma lèvre inférieure avec son pouce.

    J'arrête de respirer.

    Je suis foutue !

    - C'est moi qui te plais, chaton ?

    - Non, répliqué-je vivement. Je parlais du poivron. Uniquement du poivron.

    Je m'enfonce.

    J'ai 28 ans et, pourtant, je me sens comme une gamine devant son prof. Je sens mes joues rosir sous le feu de son regard.

    - Moi, j'aime quand tu as ces jolies couleurs.

    Il glisse son doigt sur ma joue puis le long de mon cou.

    - Et là aussi...

    Il descend entre mes seins.

    - Et là, et...

    Il ouvre le premier bouton de ma robe. Complètement hypnotisée par son souffle haché témoignant de son désir, ses lèvres qu'il mordille, ses yeux qui ne quittent pas les miens, et ce que son toucher léger déclenche dans mon corps, je ne bouge pas.

    - Helena ?

    - Mouiiii ?

    Je ne reconnais pas ma voix lorsqu'elle passe mes lèvres rendues sèches par mon souffle brûlant.

    - J'ai envie de toi. Maintenant !

    ***

    Kiss Me, Fight Me, Love Me, d'Ana Scott, histoire intégrale.

  • Devious Ride

    Ana Scott

    La plus dangereuse des passions, la plus violente des attirances.
    Kate est soeur et fille de bikers. Elle connaît par coeur cet univers de violence, de sexe facile et d'alcool, les codes et les interdits.
    Et jamais elle ne tombera amoureuse d'un membre des OutlawRiders !
    Sauf que Kurt, génie informatique du gang, sombre et secret, est déterminé à la faire céder.
    Elle le fuit, il la suivra jusqu'au bout du monde. Et elle a beau protester, elle le désire autant qu'elle le repousse...
    ***
    Kate vient d'entrer dans mon champ de vision. Je retiens mon souffle. Ses longs cheveux bruns encore humides sont coiffés en un chignon fait à l'arrache d'où s'échappent de lourdes boucles. Sa peau diaphane sans aucun maquillage attire irrésistiblement mon regard. Une fois de plus, je nous imagine. Ensemble. Ici. Elle sortirait de la douche, comme maintenant, l'odeur de son gel douche mettrait en ébullition mes sens, et avant qu'elle ne démarre sa journée, je la baiserais sur le carrelage froid. Encore et encore. Ou sur la table, puis sur le plan de travail, et encore...
    Putain, Kurt... Stop !
    Je ne peux m'empêcher de reluquer son jean moulant, son tee-shirt ajusté qui ne cache rien de ses formes à se damner...
    Elle contourne le bar, tout en nous ignorant, fière et distante, dans cette attitude rigide qui me fait bander comme un malade, pour s'arrêter devant la machine à café, me laissant admirer son cul. Puis je descends sur ses jambes, ses talons hauts. Je les imagine autour de mes hanches. Elle se retourne et je prends son regard noir en pleine face. Au léger sourire qui étire ses lèvres, je sais qu'elle n'est pas dupe ; mes sentiments doivent être marqués au fluo sur ma tronche, et j'aimerais qu'il en soit autrement, mais c'est un fait : cette fille me rend taré, en plus de me filer une gaule d'enfer !
    Découvrez Devious Ride, la nouvelle romance biker d'Ana Scott !
    Devious Ride, histoire intégrale.

  • Personne ne lui dit jamais non, sauf elle.


    Amos a le monde à ses pieds : acteur de renommée mondiale, égérie des plus grandes marques, il obtient tout ce qu'il veut d'un claquement de doigts.


    Les femmes ? Une agréable distraction le temps d'une nuit ou deux, jamais plus.


    Son coeur a déjà été brisé par son premier amour, Helena, hors de question de le remettre en jeu !


    Sauf que le destin est farceur et la remet sur sa route : elle est plus belle que jamais, le désir s'embrase... la colère aussi.


    Amos n'est pas prêt à pardonner malgré les sentiments puissants qui le poussent vers elle.


    Helena refuse de s'expliquer sur son départ des années auparavant et lutte de toutes ses forces contre cette attirance électrique.


    Les volontés s'affrontent, les coeurs et les corps aussi... Qui sortira vainqueur de ce match brûlant ?


    ***

    - Tu aimes ?

    - Oh oui...

    Je crois que j'ai gémi ! Misère !

    - Je parlais du poivron, chaton, ironise-t-il.

    - Oh euh... oui... bien sûr, je... j'aime bien aussi... pataugé-je.

    - Aussi ? Qu'est-ce que tu aimes « d'autre » ? demande-t-il encore en insistant sur ce dernier mot, avec ce petit sourire en coin que j'adore et qui me fait littéralement craquer.

    - Oh... J'ai dit aussi ?

    - Oui, chaton, tu as dit « aussi ». J'ai très bien entendu.

    Il tend la main, essuie ma lèvre inférieure avec son pouce.

    J'arrête de respirer.

    Je suis foutue !

    - C'est moi qui te plais, chaton ?

    - Non, répliqué-je vivement. Je parlais du poivron. Uniquement du poivron.

    Je m'enfonce.

    J'ai 28 ans et, pourtant, je me sens comme une gamine devant son prof. Je sens mes joues rosir sous le feu de son regard.

    - Moi, j'aime quand tu as ces jolies couleurs.

    Il glisse son doigt sur ma joue puis le long de mon cou.

    - Et là aussi...

    Il descend entre mes seins.

    - Et là, et...

    Il ouvre le premier bouton de ma robe. Complètement hypnotisée par son souffle haché témoignant de son désir, ses lèvres qu'il mordille, ses yeux qui ne quittent pas les miens, et ce que son toucher léger déclenche dans mon corps, je ne bouge pas.

    - Helena ?

    - Mouiiii ?

    Je ne reconnais pas ma voix lorsqu'elle passe mes lèvres rendues sèches par mon souffle brûlant.

    - J'ai envie de toi. Maintenant !

    ***

    Kiss Me, Fight Me, Love Me, d'Ana Scott, premiers chapitres du roman.

  • Last Ride - Teaser

    Ana Scott

    Elle a vécu l'enfer, saura-t-il lui redonner goût à la vie ?

    ***

    Stan est sombre, dur et violent. Il n'est loyal à rien ni personne, sauf au club des BlackAngels.

    Rien n'a plus de prix à ses yeux que les grands espaces et la liberté qui va avec, et il refuse de se montrer vulnérable.

    L'amour ? Une perte de temps, un danger inutile.

    Mais ça, c'était avant que Julia déboule dans sa vie comme une tornade. Elle a échappé de peu à l'enfer, elle refuse de se soumettre à qui que ce soit.

    L'attirance qui les pousse l'un vers l'autre les dérange, les effraie... mais elle est plus forte que tout.
    />
    Comment faire naître l'amour sur les cendres, la mort et la violence ?

    D'autant que dans l'ombre, leur ennemi commun prépare sa vengeance...

    Après Dark Ride, découvrez Last Ride, la nouvelle romance d'Ana Scott !

    ***

    Je m'empare de ses lèvres, repousse Julia contre le mur pour peser de tout mon poids sur elle. Je la veux. Mon corps appelle le sien, je ne peux plus rien contrôler, et cette fois-ci, elle ne me fuit pas. Au contraire, elle répond à mes baisers et s'enflamme, après avoir lâché sa canette de bière. Elle enroule ses bras autour de mon cou, se presse contre moi, et je crois toucher le ciel. Sa langue touche la mienne, timidement, puis plus ardemment, foutant le feu à ma bite.

    Oui, je la veux. Bordel ! Je la veux chez moi, où il n'y aura que nous, où nous serons seuls au monde, pour lui prouver que je ne veux qu'elle et que je saurai la rendre heureuse.

    Nous et le ciel bleu.

    Nous et le silence.

    Nos âmes à vif.

    Je veux qu'elle soit à moi et rien qu'à moi, maintenant, tout de suite, j'ai trop attendu. J'ai failli la perdre. Je n'ai fait qu'entrevoir l'abîme qui s'ouvrait sous mes pieds, et j'en ai été anéanti. Il m'a fallu du temps pour le comprendre et l'admettre, pour accepter ses réactions. Maintenant, je sais. Je sais que je serai patient, il le faut. J'ai compris aussi qu'elle ne me repousse pas, moi, mais son passé qui la hante encore.
    Je me frotte contre elle, j'appuie mon bassin contre le sien, mais elle finit par me repousser doucement en mettant ses mains sur ma poitrine. Mes espoirs s'effondrent.

    Je me disais bien aussi, c'était trop beau pour durer...

    ***

    Last Ride, d'Ana Scott, premiers chapitres du roman.

  • Biker, sexy, irrésistible... insupportable !

    Elliott rêvait de liberté, d'aventure, d'imprévus et de vivre au jour le jour.

    Il aurait pu être marin, il est devenu biker. Une gueule d'ange, une sensualité démoniaque et une seule attache : ses frères des BlackAngels.

    Elliott est dangereux, imprévisible, irrésistible... et Louisa sait qu'elle devrait se tenir éloignée de lui. Elle est fiancée, promise à une carrière d'avocate prestigieuse et à une vie confortable. Pourtant, rien ni personne ne la fait vibrer, jouir et espérer comme Elliott. Et elle aura beau le fuir, il compte bien la conquérir.

    Entre la raison et la passion, qui l'emportera ?

    ***

    Elliott se décolle du mur, approche lentement et place ses deux mains à plat de chaque côté de mon visage.

    - Tu as envie de moi, princesse ?

    Oh, putain, oui. Terriblement envie.

    J'aimerais le lui crier, mais je me contente de me noyer dans le désir brut qui illumine une fois de plus ses iris, répondant au mien. C'est irréfléchi, soudain, presque désespéré. Et même si ce doit être pour une heure, une nuit, cinq minutes, ça m'est égal, je veux profiter de ce moment et boire la coupe du désir jusqu'à la lie.

    Je l'agrippe par son blouson, l'attire à moi pour me jeter sur ses lèvres. Le goût de sa bouche m'enivre, et lorsque sa langue vient caresser la mienne, doucement au départ, puis de façon plus enfiévrée, je crois être au bord de l'évanouissement.

    Je murmure, tout contre ses lèvres :

    - Fais-moi jouir, Elliott. Comme jamais je n'ai joui de toute ma vie.

    ***

    Vicious Ride, d'Ana Scott, premiers chapitres du roman.

  • La plus dangereuse des passions, la plus violente des attirances.

    Kate est soeur et fille de bikers. Elle connaît par coeur cet univers de violence, de sexe facile et d'alcool, les codes et les interdits.

    Et jamais elle ne tombera amoureuse d'un membre des OutlawRiders !

    Sauf que Kurt, génie informatique du gang, sombre et secret, est déterminé à la faire céder.

    Elle le fuit, il la suivra jusqu'au bout du monde. Et elle a beau protester, elle le désire autant qu'elle le repousse...

    ***

    Kate vient d'entrer dans mon champ de vision. Je retiens mon souffle. Ses longs cheveux bruns encore humides sont coiffés en un chignon fait à l'arrache d'où s'échappent de lourdes boucles. Sa peau diaphane sans aucun maquillage attire irrésistiblement mon regard. Une fois de plus, je nous imagine. Ensemble. Ici. Elle sortirait de la douche, comme maintenant, l'odeur de son gel douche mettrait en ébullition mes sens, et avant qu'elle ne démarre sa journée, je la baiserais sur le carrelage froid. Encore et encore. Ou sur la table, puis sur le plan de travail, et encore...

    Putain, Kurt... Stop !

    Je ne peux m'empêcher de reluquer son jean moulant, son tee-shirt ajusté qui ne cache rien de ses formes à se damner...

    Elle contourne le bar, tout en nous ignorant, fière et distante, dans cette attitude rigide qui me fait bander comme un malade, pour s'arrêter devant la machine à café, me laissant admirer son cul. Puis je descends sur ses jambes, ses talons hauts. Je les imagine autour de mes hanches. Elle se retourne et je prends son regard noir en pleine face. Au léger sourire qui étire ses lèvres, je sais qu'elle n'est pas dupe ; mes sentiments doivent être marqués au fluo sur ma tronche, et j'aimerais qu'il en soit autrement, mais c'est un fait : cette fille me rend taré, en plus de me filer une gaule d'enfer !

    Découvrez Devious Ride, la nouvelle romance biker d'Ana Scott !

    Devious Ride, premiers chapitres du roman.

  • Des héros sexy à souhait pour 3 histoires sensuelles et palpitantes.

    Ce pack contient les 1ers chapitres des romans suivants aux éditions Addictives :

    - Not for You de Marion Carmin

    - Un enfoiré... mais un coup de folie ! d'Ana Scott

    - Stepbrother & mojitos d'Adriana Dreux

    Les histoires contenues dans ce coffret peuvent être lues indépendamment.

empty