Andr

  • Mgr André Vingt-Trois a succédé au cardinal Lustiger quelques semaines avant la mort du pape Jean-Paul II, dont ce fut une des dernières décisions. Une ère nouvelle s'est ainsi ou-verte en 2005 pour les catholiques de Paris et de France.
    Car l'archevêque de la capitale a un statut exceptionnel. Comme l'a fait le cardinal Lustiger pendant vingt-quatre ans, Mgr Vingt-Trois est appelé à parler fort et net, non seulement dans l'Église mais aussi dans la société.
    Ce livre rassemble les principaux thèmes qui lui tiennent à coeur depuis sa nomination et permet de découvrir une personnalité lucide et pleine d'humour aux analyses décapantes et aux projets sans complexe concernant les institutions ecclésiales, la culture et les grandes questions éthiques du XXIe siècle.
    Ces interventions sont ordonnées autour de six thèmes :
    - la mission des chrétiens dans la société ;
    - le problème du mal et de la souffrance ;
    - le catholicisme et l'intelligence contemporaine ;
    - la responsabilité éducative des adultes ;
    - le renouvellement de l'Église ;
    - le nécessaire recentrage du ministère des prêtres.
    Autant de sujets brûlants sur lesquels il est désormais possible de savoir ce que pense l'archevêque de Paris, et jusqu'où il veut emmener les croyants - et les autres.

  • Nous vivons une époque où l'imaginaire du complot mondial semble se confondre avec l'imaginaire politique tel qu'il s'est mondialisé. On ne saurait s'étonner de constater que la croyance au complot donne l'illusion d'expliquer ou de pouvoir expliquer certains événements paraissant incompréhensibles ou inintelligibles. C'est là sa fonction principale. C'est la grande « utilité » de ce qu'il est convenu d'appeler la « théorie du complot » (conspiracy theory) : répondre à une demande. Croire au complot, c'est se mettre en mesure de donner du sens à ce qui en paraît dépourvu, et qui inquiète. Or, avec l'évolution chaotisante liée à la mondialisation, l'obscurité semble s'accroître avec l'incertitude, laquelle provoque le désarroi et nourrit des angoisses. D'où l'intensification de la demande de sens, et l'extension du domaine du complot. Une extension indéfinie, sans terme assignable. Car le soupçon de complot est fabriqué avec ce que Tocqueville appelait les « gros lieux communs qui mènent le monde. »

  • À bord de leur vieille roulotte, Alma et sa maman décident de changer de vie. Elles partent de la Gaspésie et font un long trajet jusqu'aux Îles-de-la-Madeleine pour s'y installer. Mais à leur arrivée, leur petit chat Pastel s'enfuit. En le cherchant, Alma découvre un autre minet, La Cantina, qui appartient à Léo. Avec l'aide du garçon, la fillette fait le tour des cachettes de la région. Grâce à l'oncle Harry, les enfants finissent par retrouver le chat. Le vieil homme en profite pour leur raconter une fabuleuse histoire avec une cafetière magique. Alma comprend alors que toute traversée des mers suppose du temps pour se créer des repères dans un nouvel environnement.

  • Like the ground-breaking first edition, Pediatric Psycho-oncology, Second edition puts the child at the centre of medical and psychological care. It broadens the focus beyond treatment and cure to consider the quality of life of the child and their

  • Pour la nouvelle contemporaine, les espaces intermédiaires sont des lieux de prédilection, provoquant une tension entre le départ et l'arrivée, entre le familier et l'étranger. Le thème « Jardin » de ce numéro actualise cette situation que préconise la prose narrative brève. Qu'il soit chaos ou désordre, fleuri ou jauni, concret ou symbolique, le jardin est ici l'espace multiple de toutes les projections où germinent les désirs, les émotions et les métaphores. Il représente l'entrée dans un paradis redécouvert ou la sortie dans un enfer et prépare ainsi une chute positive ou négative. Mais, au final, dans ce numéro à l'odeur de rose et de lavande, les douze nouvelliers sont tous jardiniers. Avec les contributions de Hugues Corriveau, Jean-Simon Desrochers, Fannie Langlois et Audrée Wilhelmy, entre autres.

  • En complément au colloque automnal de la Fédération Histoire Québec, la revue présente un dossier thématique portant sur la Première Guerre mondiale et les traces qu'elle a laissé au Québec. De la base de Valcartier, qui fête son centenaire cette année, à la contribution du lieutenant-colonel de Lanaudière et de la crête de Vimy jusqu'à Vladivostok en Sibérie, les régiments québécois se sont distingués. La revue met aussi à l'honneur des destins individuels comme celui du médecin militaire et héros de guerre Albéric Marin. Hors dossier, un article soulignant les 250 ans du premier journal de la province, le Quebec Chronicle-Telegraph, ainsi qu'une analyse économique du secteur du cuir dans le second versant du XIXe siècle, entre autres.

  • An authoritative and much-needed overview of the main issues in the field of early cinema from over 30 leading international scholars in the fieldFirst collection of its kind to offer in one reference: original theory, new research, and reviews of existing studies in the fieldFeatures over 30 original essays from some of the leading scholars in early cinema and Film Studies, including Tom Gunning, Jane Gaines, Richard Abel, Thomas Elsaesser, and Andr GaudreaultCaters to renewed interest in film studies historical methods, with strict analysis of multiple and competing sources, providing a critical re-contextualization of films, printed material and technologiesCovers a range of topics in early cinema, such as exhibition, promotion, industry, pre-cinema, and film criticismBroaches the latest research on the subject of archival practices, important particularly in the current digital context

  • Je ne sais plus qui a dit : « Plus je connais les hommes et plus j'aime mon chien... » sans doute aucun, un bienfaiteur de l'humanité comme Gérard-André Lussiez nous le démontre dans cet ouvrage riche d'enseignements. Ces tableautins animaliers, peints avec la fraîcheur et toute la délicatesse d'un coeur sensible, sont autant de coups de pied dans la fourmilière des humanoïdes que nous sommes. Le poète, mine de rien, nous interpelle et nous forcerait bien, si nous résistions, à regarder en nous-mêmes et à nous poser les bonnes questions. Nous ouvrons le livre sans prendre garde, nous ne pensons plus le refermer sans y avoir perdu un peu de notre arrogance, c'est-à-dire sans nous en être beaucoup enrichis. À votre tour, laissez-vous faire. Vital Heurtebize

  • De retour aux Îles-de-la-Madeleine, Alma découvre avec émotion des souvenirs de son passé. Des images faites de rires et de jeux avant que son papa disparaisse en mer. Tante Fabie et oncle Harry sauront-ils l'aider à retrouver le sourire ?

  • L'être humain joue au théâtre, danse, chante, exécute des numéros de cirque, met en scène le quotidien. Ces pratiques spectaculaires, séparées ou confondues dans les sociétés en mutation de l'Occident, sont amenées aujourd'hui à redessiner leur identité dans des champs (inter)culturels, des imaginaires, des contraintes, des modes de lecture complexes. Le concept d'adaptation, au centre de ce livre, trouve dans pareil contexte une résonance exemplaire, désignant l'intercession par laquelle créateurs et spectateurs s'énoncent ensemble dans un questionnement sur la marque spectaculaire. Il suscite des rencontres entre compétences de réception, entre pertinences (énonciatives, émotionnelles, culturelles, technologiques) à la fois communes et propres aux différentes pratiques. Un champ innovant et décloisonné s'ouvre à une recherche attentive à ces processus. Poursuivant un projet qui considère la sémiotique comme une discipline interstitielle, en croisement avec d'autres approches - l'anthropologie, les sciences sociales et humaines -, cet ouvrage propose des suggestions de modèles et des analyses qui prennent en compte les changements théoriques intervenus ces dernières années. Il interroge de façon stimulante les mécanismes d'appropriation des arts du spectacle.

  • Un livre inclassable qui jette un regard neuf sur les idéaux, les enjeux et les acteurs d'une époque marquante!
    Emblème de la contre-culture, le magazine Mainmise, dont le premier numéro a été lancé en pleine Crise d'octobre, a profondément marqué le Québec de 1970 à 1978 en plus de s'ériger en digne représentant de l'ère sexe, drogues & rock'n'roll. Reconstituant l'âme de Mainmise à travers certains morceaux choisis, ce livre important témoigne du foisonnement intellectuel et créatif qui animait le monde dans les années 70.

    Documents d'archives, articles originaux, collages et témoignages replongeront le lecteur au coeur d'une époque fascinante. Celui-ci découvrira les aspirations de toute une génération à travers les sujets phares du magazine: musique, drogues, alimentation, vie dans les communes, sexualité, environnement, philosophies orientales, vision du Kébek d'alors.
    Chaque page tournée permet de constater que bien des rêves fous de la génération Mainmise sont devenus réalités!

empty