André Lévy

  • En ce siècle d'incertitudes croissantes, la question du sens revêt une particulière acuité. Qui sommes-nous ? Que devons-nous faire pour répondre à notre devoir ? Récusant les réponses des religions, philosophes et scientifiques ont voulu élaborer des connaissances par la seule force de l'esprit. Mais l'éthique des chercheurs en sciences humaines a souvent été mise à l'épreuve. Or tout comme le sens, la connaissance ne se donne pas, elle se construit. Cet ouvrage reprend cette exigence et l'éclaire.

  • Temps composés Nouv.

    À quoi pensait l'auteur quand il a voulu se glisser dans la peau de François Villon pour écrire, à son tour, son propre Testament ? Le legs, ce sont les pages de ce poème, qui attestent de son auteur, et de ceux, femmes et hommes, qu'il a aimés - leurs combats, leurs passions, leur destin, parfois tragique. Inscrit dans la gangue des mots, leur souvenir pourra émouvoir d'autres consciences, et ainsi ne jamais s'effacer; et peut-être alors accèderont-ils à un semblant d'éternité. Malgré l'âge, les lieux tour à tour visités, le monde qui avance, nous avons l'impression de toujours rester à la même place, arrimés au présent qui s'étire à l'infini.

  • Un ouvrage de référence sur la psychosociologie : repères conceptuels et méthodo-logiques, auteurs précurseurs et fondateurs de la discipline. Enrichie de dix notices inédites, cette nouvelle édition rend compte de l'actualité de cette discipline.

    Les articles ont été rédigés par les chefs de file de la psychosociologie qui ont contribué à diffuser l'influence de la discipline dans de nombreux domaines (sciences de l'éducation, formation, pédagogie, enquête sociale et économique - travaux sur l'opinion publique, études de marché ou de motivation -, compréhension, analyse et traitement des situations sociales, en psychothérapie ou dans le travail social en général) et ont renouvelé les perspectives concernant les groupes et les relations de groupe, les structures d'organisation, les processus de changement, le traitement des conflits sociaux et leurs incidences sur les personnes.

    Le présent ouvrage dirigé par Jacqueline Barus-Michel, Eugène Enriquez et André Lévy, psychosociologues, enseignants et chercheurs, a été conçu et réalisé dans le cadre du CIRFIP (Centre international de recherche, formation et intervention psychosociologiques). Avec notamment, Gérard Mendel, Jean-Claude Filloux, Jacques Ardoino, Jean Dubost, Max Pagès, Florence Giust-Desprairies, Guy et Jacqueline Palmade, Vincent de Gaulejac, André Sirota, Dominique Lhuilier, Guy Jobert, Gilles Amado, Georges Lapassade, Ophélia Avron, Jacques Cosnier, Rémi Hess, Anne Ancelin-Schutzenberger, André de Peretti.

  • Qui a numéroté les rois de France ? Malgré les apparences, la question est tout à fait sérieuse, et il est étonnant qu'elle n'ait pas été posée auparavant.
    Il ne faut pas croire en effet que les numéros soient apparus dès qu'un roi a porté le même nom qu'un de ses prédécesseurs.
    En réalité, pendant des siècles, les rois ont été nommés sans le numéro que nous leur connaissons. Saint Louis était ainsi pour ses contemporains le roi Louis et non pas Louis IX. Pourtant Louis XIV était connu de son vivant comme Louis XIV. Que s'est-il passé entre-temps ? Qui est à l'origine de cette numérotation ? Et puisqu'il a bien fallu alors numéroter rétroactivement les rois des siècles passés, sur la base de quelles connaissances et selon quels critères l'a-t-on fait ?
    Ces questions n'ont pas de réponse simple, et la manière dont cette nomenclature s'est organisée est encore mal connue. Les numéros finalement adoptés par l'Histoire officielle ne correspondent pas toujours à la réalité des règnes telle que nous pouvons la reconstituer et c'est pourquoi on trouve dans nos généalogies des rois sans numéro.
    C'est en s'intéressant à l'un d'entre eux - Charles le Gros - que Michel-André Lévy a constaté que la numé- rotation des rois de France était une question encore non résolue. Il s'est alors lancé dans une véritable en- quête pour reconstituer sa mise en place.
    Il rend compte de ses investigations d'une manière alerte et nous fait parcourir l'Histoire de France avec un regard spécifique sur la manière dont elle a été écrite. En effet, ce qui semble être un simple point de nomenclature dissimule des enjeux politiques et historiques majeurs.
    La numérotation des rois se révèle un objet de réflexion étonnamment enrichissant.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Passionné d'Histoire de France, Michel-André Lévy travaille dans le secteur de la finance.
    Diplômé de l'École polytechnique (1981-1984) et de l'École nationale des ponts et chaussées (1984-1987), il est directeur des risques de HSBC Assurances Vie depuis 2013.
    En 2014, il a publié L'étonnante histoire de la numérotation des Rois de France.
    Il est marié et père de trois enfants.

  • La banque et les marchés financiers peuvent déraper et devenir nuisibles : la crise financière actuelle en atteste cruellement. Or, les innovations et les excès qui ont conduit à la catastrophe n'étaient souvent que le prolongement excessif et perverti d'outils a priori utiles.

    Les instances de régulation, qui auraient dû trouver la juste mesure pour maintenir ce secteur dans des règles et des limites où il reste opportun sans devenir dangereux, n'ont pas joué leur rôle.

    Un sujet d'actualité brûlant du fait de la crise financière, pour lequel l'auteur donne, de façon objective, des pistes pour identifier les bons outils de maîtrise de la finance et réagit aux idées évoquées par les politiques : par exemple, la séparation des banques de dépôt et des banques de marché.

  • Cet ouvrage est le fruit d'une rencontre préparée par le Docteur Cl. Leroy, au nom de la Ligue d'Hygiène Mentale. On n'aborde trop souvent les problèmes de la contraception que sous un éclairage trop restreint - purement médical, ou démographique, ou économique, ou en se référant à une morale réduite à ses aspects juridiques ou formalistes. Il importait d'élever et d'élargir le débat à un niveau de compréhension tel que les convergences profondes puissent émerger d'une réflexion commune. Gynécologues praticiennes, Mmes les Docteurs Kepès et Michel-Wolfromm se placent fort opportunément d'emblée sur le terrain psychosomatique. Psychanalystes et moralistes, le Docteur Berge et Mme Amado Lévy-Valensi montrent comment et à quelles conditions la régulation des naissances peut s'inscrire dans l'épanouissement d'une sexualité adulte et dans le respect de la personne. Médecin et prêtre, l'Abbé Oraison aidera maint lecteur à sortir de graves crises de conscience. Allant jusqu'au fond sans esquiver les difficultés, « Problèmes éthiques du contrôle des naissances » rassemble des contributions dont la sincérité égale la qualité scientifique ; il doit être médité par tous ceux que préoccupe, à titre personnel ou en fonction de responsabilités sociales, une des plus graves questions que notre époque puisse se poser à elle-même.

  • La finance contribue-t-elle au progrès de la société et à la croissance ? Ou bien n'est-elle qu'un monde parasite ? Les financiers et les institutions financières n'ont-ils pas un pouvoir exorbitant, voire néfaste ? André Lévy-Lang a voulu répondre aux critiques qui fusent de toutes parts en expliquant, exemples concrets à l'appui et sans jargon, les arcanes de cet univers. Grâce à lui, on comprendra mieux le fonctionnement des banques, des assurances et des marchés financiers, le financement des entreprises, les changes, les produits dérivés, etc. De quoi et comment la finance traite-t-elle ? Comment fonctionnent ses acteurs ? Quels sont ses apports, ses limites, ses risques ? Comment la contrôler ? Un ouvrage indispensable, par un grand professionnel, dans le débat sur les excès et les dérives du « monde de l'argent ». André Lévy-Lang a été président de la banque Paribas. Physicien et économiste de formation, il a d'abord été ingénieur au CEA et chez Schlumberger en France et aux États-Unis. Il enseigne la finance à l'université Paris-Dauphine et il est administrateur de plusieurs entreprises cotées et fondations de recherche en finance et en sciences.

empty