André de Peretti

  • Que l'on soit enseignant, formateur, responsable de formation, chef d'établissement, inspecteur, que l'on exerce son métier à l'école, dans l'enseignement supérieur, en formation continue, on est toujours amené à évaluer, pressé de toutes parts pour rendre des comptes et prouver son efficacité.

    Nul ne peut donc échapper à l'évaluation. Raison de plus pour la mettre en oeuvre de manière rigoureuse. Rien ne serait pire, en effet, que de laisser se développer dans ce domaine des procédures approximatives, des dispositifs dont on ne comprendrait ni le sens ni la portée, des outils dont l'utilisation permettrait toutes les manipulations.

    C'est pourquoi l'ouvrage publié sous la direction d'André de Peretti est absolument essentiel : c'est un véritable panorama exhaustif et critique des méthodes d'évaluation.
    Riche de multiples exemples, il permet à son utilisateur de choisir l'outil adapté à chaque situation, pertinent au regard des objectifs poursuivis, de la nature du public ainsi que de la démarche générale qui est mise en place.

    Chacun y trouvera des instruments et une occasion de réflexion. Chacun pourra réinterroger son métier à la lumière d'une de ses dimensions essentielles : l'évaluation.
    Il faut donc, dans toutes les situations éducatives, avoir constamment ce livre sous la main. On y puisera, tour à tour, des outils d'autoévaluation pour des élèves, stagiaires, étudiants de tous niveaux, des outils de gestion de la classe, de l'établissement ou d'un plan de formation, des suggestions méthodologiques et des mises en garde essentielles.
    Mais on peut aussi progresser dans cet ouvrage en le lisant comme un véritable outil de formation en lui-même : des mini-tests, des pauses évaluatives, des mémentos le ponctuent et permettent de faire le point régulièrement sur ses acquisitions.

    Un livre dont personne ne peut se passer, lorsqu'on a le projet d'y voir clair dans ce que l'on fait et les effets que l'on produit.

  • Le parti pris de l'optimisme Cet ouvrage présente les composantes-clés de l'évolution de l'humanité. Il montre les ressources sur lesquelles l'Homme a pu s'appuyer pour construire une organisation sociale performante et apprenante. L'auteur fait le choix de modéliser l'aventure humaine sur la base d'une double hélice permettant de repérer les événements vécus, leurs interférences, leurs incidences... Cette relecture historique permet de revenir sur notre perception du passé afin de plus justement adosser notre présent en vue d'esquisser les perspectives et les conditions de notre avenir humain dans sa complexité. Il se positionne sur les défis actuels de l'Humanité et donne des démarches pour garantir l'existence d'une société humaniste. Aujourd'hui seul l'optimisme de résistance, prôné dans cet ouvrage, est digne d'une pensée humaniste et d'une détermination à remplir la vocation spirituelle dévolue à l'humanité.

  • Le paradigme d'énergie n'a cessé d'être appliqué à des domaines scientifiques de plus en plus variés, sinon hétérogènes, pour expliquer et maîtriser les phénomènes les plus complexes. Il s'est imposé récemment en biologie, et il est devenu opportun de l'introduire dans les sciences humaines, comme le tente le présent ouvrage, à la suite d'illustres prédécesseurs (Freud, Laborit, Teilhard de Chardin, Lupasco, Morin). Il est accouplé au paradigme d'information dont l'importance naissante est passée par le règne de l'informatique et l'évènement de l'ADN.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • De nouvelles formes de relations dans et avec l'Administration, sont à inventer. André de Peretti participe à ce débat de société pour une administration avisée aux côtés d'un État "modeste", en proposant quelques principes et repères conceptuels. Après un survol des "grandeurs" et des vicissitudes d'une administration polymorphe, tout en éclairant l'histoire du phénomène administratif par une analyse psychologique au fil des évolutions des mentalités, mais aussi par des contes fort savoureux, l'auteur plaide en faveur de changements en douceur et en profondeur des acteurs et des pratiques "bureaucratiques". Les lecteurs apprécieront l'analyse et l'éclairage de toutes les coutures de cette Administration française, tant aimée et décriée à la fois, et en goûteront certainement l'histoire vraie de la "Belle Africaine" et cette description de la fonction publique que l'on retrouve dans le premier "roman-fleuve" des Mille et une Nuits.

  • De nouvelles formes de relations dans et avec l'Administration, sont à inventer. André de Peretti participe à ce débat de société pour une administration avisée aux côtés d'un État "modeste", en proposant quelques principes et repères conceptuels. Après un survol des "grandeurs" et des vicissitudes d'une administration polymorphe, tout en éclairant l'histoire du phénomène administratif par une analyse psychologique au fil des évolutions des mentalités, mais aussi par des contes fort savoureux, l'auteur plaide en faveur de changements en douceur et en profondeur des acteurs et des pratiques "bureaucratiques". Les lecteurs apprécieront l'analyse et l'éclairage de toutes les coutures de cette Administration française, tant aimée et décriée à la fois, et en goûteront certainement l'histoire vraie de la "Belle Africaine" et cette description de la fonction publique que l'on retrouve dans le premier "roman-fleuve" des Mille et une Nuits.

  • Cet ouvrage tend à étudier les relations interpersonnelles qui se développent au sein de l'administration. Scindant les choses en deux : énergies fortes et énergies faibles, ou bien énergies motrices et énergies informationnelles, André de Peretti dresse une carte sommaire de l'Administration, dans cet aspect qui est rarement ou jamais traité, sa variable humaine.

  • De renommée mondiale, ce psychologue américain a exercé pendant un demi-siècle une influence essentielle sur les pratiques et les conceptions théoriques des relations humaines, des institutions et des conflits. Cet ouvrage, à jour des études récentes, répond aux besoins de clarification de son message et analyse ce qu'il apporte à la compréhension de notre époque et de nos chances d'adaptation.

  • Le concept d'énergie s'est imposé récemment en biologie, et il est devenu opportun de l'introduire dans les sciences humaines, comme le tente cet ouvrage. Il est, à ce propos, accouplé au concept d'information, dont l'importance est désormais croissante dans la nouvelle civilisation en voie d'émergence. Toutefois, les mouvements énergétiques et informationnels sont soumis aux lois de l'inertie. Celle-ci entraîne donc des effets pervers, provoquant des processus d'aliénation et d'altération.

  • Par habitude ou par ignorance, nous sommes parfois amenés à reproduire dans les classes toujours les mêmes schémas. Ainsi se pérennise un modèle qui n'est plus interrogé et qui a de plus en plus de mal à mobiliser les élèves. Non que les « méthodes éprouvées » soient mauvaises, mais parce qu'elles sont souvent répétitives et, parfois, peu adaptées. Parce qu'aussi, l'enseignant qui n'améliore pas constamment sa manière de transmettre les savoirs est lui-même menacé de s'ennuyer... et d'être débordé par ses élèves !
    Mais, a contrario, l'improvisation permanente, le pragmatisme systématique et la fantaisie débridée ne sont pas des gages de réussite. C'est pourquoi le livre d'André de Peretti et François Muller est si précieux : il présente un ensemble raisonné des ressources auxquelles on peut faire appel pour enrichir sa panoplie méthodologique.
    Ce livre ouvre le champ des possibles, tout en respectant les fondamentaux de la pédagogie et de la didactique. Il permet de trouver une extraordinaire quantité d'idées et de propositions pour être, à la fois, plus à l'aise et plus effi cace dans sa classe. Il nourrit le travail quotidien, de manière très concrète, et stimule l'imagination.
    Conçu comme un véritable inventaire des ressources et des possibles, c'est, en même temps, un outil de travail et de formation. Utilisé seul ou en équipe, il permet de retrouver le goût d'un métier trop souvent encore considéré comme répétitif et taylorien... C'est un formidable livre de bord pour ceux qui veulent faire du métier d'enseigner une aventure éducative au service de la réussite de tous.

  • Les recrutements dans l'Education nationale posent la question de la formation des enseignants : formation initiale et formation permanente.
    Un enseignant possède déjà un passé culturel, une pratique professionnelle. Il a besoin d'intervenir de manière responsable dans sa propre formation.
    Ce livre " réfléchit " aux pratiques à mettre en oeuvre pour répondre à ces exigences.

  • Former, animer, c'est communiquer. Mais qu'est-ce que communiquer ? Canaliser, faciliter, réguler, assurer avec compétence des échanges qui demeurent denses et préservés des dissipations et bruits inutiles. Il y a le bricolage, on peut lui préférer des techniques et des excercices éprouvés et performants. C'est le parti pris par A. Peretti (de) dans cet ouvrage où il rassemble une surprenante variété d'instruments de communication. C'est une véritable ingénierie de la communication.

empty