Ange-Severin Malanda

  • Michel Leiris a fait appel à tous les savoirs pouvant rendre intelligible l'objet d'art africain. Cette étude présente une réflexion sur les conditions dans lesquelles le discours de Leiris a pu se situer par rapport à tel paradigme théorique ou à tel autre. Il apparaît, au fil de cette réflexion, qu'en s'affranchissant des préjugés de l'exotisme ou de la curiosité, celui qui écrivit l'Afrique fantôme a oeuvré en faveur de la mutation du discours sur l'autre en même temps qu'il développait une critique de l'ordre de la représentation ou de la figuration.

  • Préoccupé par la question mythologique, mais aussi par les sciences, par l'histoire et par l'évolution des moeurs, Dongala redéploie des légendes propres à certaines à certaines aires africaines. Explorant différents domaines, réfléchissant sur certaines fonctions sociales et cosmiques, les récits de Dongala prennent ainsi naissance à partir d'une tension ou d'une torsion, entre l'originaire et le non-originaire, entre le proche et le lointain, entre l'actuel et l'inactuel.

  • Cette étude tente d'évaluer le statut assigné au livre dans l'oeuvre d'Henri Lopes. La plupart des récits forgés par l'auteur du Pleurer-Rire décrivent des personnages pour lesquels l'accès au livre n'est pas une simple fantaisie : lire un livre équivaut, à leurs yeux, à un véritable rite de passage. Le livre initie des expériences et des figures d'espérance. La lecture fonde ou renverse des désirs et des croyances. En tentant de s'identifier à d'autres personnages romanesques, les héros dont Lopes décrit les itinéraires soulèvent des problèmes d'interprétation et font interférer des thèmes multiples. Parcourant diverses régions du savoir, cette étude s'appesantit particulièrement sur les aspects les plus singuliers des textes d'Henri Lopes. Les procès narratifs ne peuvent être assimilés à des représentations « idéologiques ». Les investissements qui déterminent la structure des récits d'Henri Lopes peuvent permettre de réévaluer certains lieux communs de la critique littéraire.

  • Une réflexion sur l'esthétique littéraire de Camara Laye. Revenant sur les rapports entre le langage et le pouvoir, l'écrit et l'oral ou la philosophie et la littérature, ce livre est, à bien des égards, le débordement d'un certain champ de lecture et de discussion. Le but de ce travail n'est pas d'étudier exhaustivement les récits de Laye, mais, d'abord, de reconnaître l'espace au sein duquel ses différents récits trouvent leur place.

  • Le dessein de cet ouvrage est d'aider le lecteur à pénétrer jusqu'au coeur des textes de l'un des plus fameux écrivains angolais, considéré comme un des grands maîtres de la langue portugaise. S'efforçant de ressaisir le fil de l'histoire de l'Angola pour voir d'où viennent la distribution et de la représentation actuelles des rapports de force mondiaux, locaux et régionaux, Pepetela met en scène des personnages qui sont tout à la fois uniques et des membres d'une communauté ou d'une autre.

empty