Antoine Coppolani

  • Richard Nixon

    Antoine Coppolani

    • Fayard
    • 16 Octobre 2013

    Nixon était-il l´incarnation du mal en politique ? Nombreux sont ceux qui ont accrédité cette thèse. Nixon a connu une ascension fulgurante grâce à l´anticommunisme et est devenu vice-président alors que le maccarthysme se déchaînait. Président, ses plus beaux succès de politique étrangère ont été entachés par sa Realpolitik, ses rêves de paix souillés par un recours à la force. Le Chili, le Pakistan, la tragédie vietnamienne... Autant de dossiers qui expliquent que des accusations de crimes de guerre et crimes contre l´humanité ont pu être proférées à son encontre. Et puis, bien sûr, il y a le Watergate. Pourtant, Nixon est plus que sa part d´ombre. Sur la scène intérieure, il représente une forme, aujourd´hui moribonde, de gouvernement au centre de l´échiquier politique. Rival de Kennedy, il avait fait ses armes avec lui au Congrès et n´était pas tant éloigné de ses options politiques. En tout cas, le républicanisme de Nixon était à mille lieux des dérives droitières du Parti républicain actuel. En politique étrangère, ses succès, de la Détente à l´ouverture de la Chine en passant par la paix au Vietnam ou au Proche-Orient, sont légion. Surtout, la remarquable longévité politique de Nixon explique qu´une partie de l´histoire contemporaine des Etats-Unis peut être appelée "l´Âge de Nixon".Les temps sont propices pour l´écriture d´une biographie de Nixon, reflet de l´Amérique de son époque et personnalité cruciale dans l´histoire des relations internationales contemporaines. Les archives se sont ouvertes. Elles permettent de nourrir les débats sur un personnage complexe, admiré ou haï, mais qui, jamais, ne laisse indifférent.

  • Pour la première fois, un dictionnaire raconte et explore l'intégralité des Amériques - du Sud, centrale et du Nord - en montrant ce qui fait à la fois leur unité et leur grande diversité. Du Labrador à la Patagonie, de Valparaiso à Montréal, du Machu Picchu à Hollywood, des Mayas et des Amérindiens aux Noirs et aux Latinos, de George Washington à Martin Luther King et Barack Obama, de Juan Perón à Fidel Castro... Conçu en deux tomes (de l'époque précolombienne à 1830 et de 1830 à nos jours) par une équipe de 140 chercheurs français et étrangers, cet ouvrage d'une ampleur sans équivalent parcourt l'ensemble de ce continent séparé par la géographie mais uni par une même expérience d'adaptation à un environnement inconnu et souvent hostile, les luttes pour l'indépendance, des institutions semblables et un socle de valeurs communes. Il traite aussi bien des questions archéologiques et politiques que des sujets économiques et culturels. Il aborde ainsi tous les grands thèmes qui permettent de saisir l'évolution de ces civilisations successives rattachées à un même espace : empire aztèque, conquêtes coloniales, Eldorado, esclavage, Jésuites, Mayflower, guerre de Sécession, rêve américain, mouvements révolutionnaires, prohibition, ségrégation, favelas... On voit ici comment le Nouveau Monde a engendré un monde nouveau : Amérique rouge, blanche, noire et jaune ; Amérique riche et Amérique pauvre ; Amérique de tous les possibles et de tous les mélanges où se dessine, d'un bout à l'autre, du Chili au Canada, le visage d'une mondialisation à vocation réellement universelle.

  • Pour la première fois, un dictionnaire raconte et explore l'intégralité des Amériques - du Sud, centrale et du Nord - en montrant ce qui fait à la fois leur unité et leur grande diversité. Du Labrador à la Patagonie, de Valparaiso à Montréal, du Machu Picchu à Hollywood, des Mayas et des Amérindiens aux Noirs et aux Latinos, de George Washington à Martin Luther King et Barack Obama, de Juan Perón à Fidel Castro... Conçu en deux tomes (de l'époque précolombienne à 1830 et de 1830 à nos jours) par une équipe de 140 chercheurs français et étrangers, cet ouvrage d'une ampleur sans équivalent parcourt l'ensemble de ce continent séparé par la géographie mais uni par une même expérience d'adaptation à un environnement inconnu et souvent hostile, les luttes pour l'indépendance, des institutions semblables et un socle de valeurs communes. Il traite aussi bien des questions archéologiques et politiques que des sujets économiques et culturels. Il aborde ainsi tous les grands thèmes qui permettent de saisir l'évolution de ces civilisations successives rattachées à un même espace : empire aztèque, conquêtes coloniales, Eldorado, esclavage, Jésuites, Mayflower, guerre de Sécession, rêve américain, mouvements révolutionnaires, prohibition, ségrégation, favelas... On voit ici comment le Nouveau Monde a engendré un monde nouveau : Amérique rouge, blanche, noire et jaune ; Amérique riche et Amérique pauvre ; Amérique de tous les possibles et de tous les mélanges où se dessine, d'un bout à l'autre, du Chili au Canada, le visage d'une mondialisation à vocation réellement universelle.

empty