Aurélien Dony

  • « Puisque l´aube est défaite » a obtenu le Prix Georges Lockem décerné à un poète de moins de 25 ans par l´Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique. "Les poèmes d´Aurélien Dony sont lisibles immédiatement. J´entends par là qu´ils ont, dès la première lecture, l´évidence du sentiment et qu´il importe de les recevoir comme ils ont été conçus?: à fleur de peau.

    Walt Whitman écrivait à la fin de ses Feuilles d´herbe?: « Qui?touche ce livre touche un homme.?» Je crois que c´est vrai pour toute littérature, mais plus vrai encore, me semble-t-il, pour ce qui tient de la poésie. C´est un tout jeune homme que l´on va toucher?; quelqu´un qui n´a pas encore -?puisse-t-il toujours y échapper?- fait profession de poésie. Un jeune poète qui cherche, lui aussi, à toucher, et qui aussi se cherche, et cherche comment traduire ce que j´ai envie d´appeler «?moments d´être?». Pas d´intellectualisme ou de mièvrerie -?danger qui guette ceux qui écrivent à la pointe du coeur?- mais plutôt la nécessité d´un chant. Car Aurélien sait que le poème ne doit pas expliquer mais chanter et qu´il dise l´amour ou la colère, le désespoir ou l´amitié, le beau ou le sordide, la tendresse, le souvenir ou le sexe, il y a toujours quelque chose qui tient de la musique (ce n´est pas par hasard si notre poète est aussi chanteur) et ce jusque dans le titre : Puisque l´aube est défaite (Je pourrais ici écrire dans la marge ce que Brahms écrivit sur Le Beau Danube bleu?: pas de moi, hélas). L´unité du recueil me paraît tenir dans son titre même. Que reste-t-il quand il ne reste rien?? Trop sombre?? Mais ce qui se défait lorsqu´on a vingt ans, ne serait-ce pas finalement l´enfance?? Ce grand virage qu´est l´enfance quand l´enfance fut heureuse?? Ne touchons-nous pas là à la vérité intérieure de toute tentative poétique?? (Jean Loubry, extrait de la préface) Né le 16 avril 1993 à Dinant (Belgique), Aurélien Dony suit actuellement un régendat littéraire-morale à la Haute-école Charlemagne à Liège. Passionné de mots, il publie son premier recueil à 18 ans, cherchant à concilier la limpidité du chant à la force du poème, à conjuguer le gris des pigeons aux feux de mille aurores, à unir le regard aux horizons nouveaux. Toujours en chemin, il ne conçoit la poésie que dans son dynamisme, dans son perpétuel mouvement.

    Aurélien Dony travaille également, en tant qu´auteur et chanteur, au projet musical ECHO et collabore sur des projets de romans avec l´écrivain Claude Raucy.

  • Le coeur en Lesse

    Aurélien Dony

    • M.e.o.
    • 6 Mai 2019

    Dinant et ses Copères, sa Collégiale et sa Citadelle - avec majuscules, s'il vous plaît -, son Rocher Bayard, ses bateaux-mouches et sa Croisette en bord de Meuse, son wallon savoureux, le jazz et Adolphe Sax... Et puis les alentours, Anseremme, son pont Saint-Jean, sa Lesse et ses kayaks, Bouvignes et ses ruines de Crèvecoeur... - « J'ai rendu, comme je le pouvais, un hommage aux arbres, aux oiseaux, aux amis qui m'ont donné à voir le monde dans la robe d'un paysage ourlé de perles d'eau, brodé de racines épaisses. Anseremme d'un côté, et c'est l'enfance?; Dinant de l'autre, et c'est l'adolescence. Entre ces deux pôles, une infinité d'aventures banales qui ont façonné le coeur que je porte en dedans. Un coeur soulevé par les crues de la Meuse, creusé par les méandres de la Lesse. »
    - Homme de théâtre, poète et musicien, Aurélien Dony a publié cinq recueils de poèmes, dont Puisque l'aube est défaite (M.E.O.), prix Georges Lockem de l'Académie royale de Langue et Littérature françaises de Belgique, ainsi qu'un roman à quatre mains avec Claude Raucy, Le temps des noyaux (M.E.O.). Il a représenté la Belgique francophone au Festival international de la poésie de Trois-Rivières et au Printemps poétique transfrontalier. Fondateur de la Compagnie du Réverbère, il a écrit, mis en scène et interprété plusieurs pièces de théâtre. Il est enfin chanteur et parolier du groupe musical Géminides.

  • La guerre n'a pas été tendre avec les Loizeau. Émile, le fils aîné tué dès les premiers jours dans l'explosion du fort de Loncin ; Désiré, le père, déporté en Allemagne ; la mémé a décidé de ne plus rien faire... En ce printemps 1918, Julien, le fils cadet, d'un naturel rêveur, fait de son mieux pour aider sa mère à la ferme, alors qu'on n'imagine pas que le conflit va bientôt prendre fin.
    Dans cette atmosphère tendue, Franz, un jeune déserteur allemand, se réfugie dans la grange des Loizeau. Une attirance puissante et trouble va naître entre Julien et cet homme traqué...
    Deux auteurs de générations très différentes conjuguent leur talent pour nous conter avec pudeur l'histoire d'une rencontre aussi improbable qu'émouvante. Né en 1993 à Dinant, Aurélien Dony, après un régendat littéraire-morale, est étudiant à la section Arts dramatiques du Conservatoire de Bruxelles. Il a publié jusqu'ici deux recueils de poèmes dont Puisque l'aube est défaite (Prix Georges Lockem) aux éditions M.E.O. Il participe également, en tant qu'auteur et chanteur, au projet musical ECHO. Né en 1939 à Saint-Mard, longtemps enseignant, Claude Raucy, romancier, nouvelliste, auteur pour la jeunesse, poète et essayiste a publié plus de 70 livres et obtenu plusieurs prix littéraires.

empty